Rubrique « Surveillance & sécurité » (85 résultats)

Ce mercredi 17 avril 2013, le Canard enchaîné a publié de nouvelles révélations sur le contrat « OpenBar » entre Microsoft et le ministère de la Défense actuellement en cours de négociation. Révélées initialement par PC INpact le 5 février 2013, ces décisions, prises dans le plus grand secret et critiquées par le rapporteur de la Commission des marchés publics de l'État, seraient donc favorisées par l'OTAN.
 
L'April réitère ses demandes au Premier ministre qu'une vraie cure de désintoxication soit appliquée au ministère de la Défense. L'association s'inquiète des multiples dangers pour la sécurité nationale qu'un tel contrat peut représenter, ainsi que des risques de voir d'autres ministères lui emboîter le pas. Enfin, elle demande que toute la lumière soit faite sur les conditions de n...

Un fait étrange... Aux Etats-Unis ou en Russie, le patriotisme est une valeur réellement importante, un mode de vie et de pensée même. En France, patriotisme est perçu comme nationalisme et donc comme racisme, cherchez l'erreur... Bref, les ultra-patriotes inquiètent au pays de l'oncle Sam, ils risquent un jour de s'attaquer aux traitres de Washington qui ne méritent pas vraiment mieux !
par Benji - Les moutons enragés

 
Rien ne semble pouvoir arrêter la montée en puissance des milices extrémistes antigouvernementales. Racistes, surarmées, elles menaceraient la sécurité intérieure américaine.
 
Ils n'ont jamais été aussi nombreux. Une récente étude du Southern Poverty Law Center (SPLC), une association américaine de défense des droits, a comptabilisé 1360 groupes extrémistes ultraconservate...

Des milliers de « hackers » chinois, pour la plupart télécommandés par l'armée populaire, ont pénétré dans les réseaux informatiques des puissances occidentales.
 
C'est une guerre qui ne s'annonce par aucune explosion de bombe ou de missile, qui n'a pas fait de victimes humaines ni, non plus pour le moment, de destruction d'entreprises industrielles, de voies de communication ou de bâtiments. Mais pour silencieuse et quasiment invisible qu'elle soit, cette guerre sur la Toile est une menace considérable pour les secteurs militaires, industriels et politiques d'une nation. Car son objectif est de violer et de voler les secrets d'un pays. Et au besoin de désorganiser sa vie économique et sociale. Par exemple, en paralysant la circulation aérienne, en provoquant l'arrêt d'une centrale nuclé...

À l'approche des élections européennes de 2014, un article du Telegraph britannique du 3 février dernier, et qui n'a été repris, par aucun média français, révèle que le Parlement européen envisagerait de financer, à hauteur de 2 à 3 millions d'euros, des agents ou « trolls », afin de contrecarrer tout ce que des eurocritiques pourraient écrire, sur l'Internet, (sites, Twitter, Facebook, etc.).
 
Le Daily Telegraph a vu les propositions de dépenses confidentielles et des documents internes planifiant une « attaque » (blitz dans l'article original) par propagande sans précédent avant et pendant les élections européennes de juin 2014.
 
Au coeur de cette nouvelle stratégie : des « outils de contrôle de l'opinion publique » (littéralement, ndlr), destinés à déterminer si certains débats de natu...

La lutte contre le cyberterrorisme est devenue une priorité pour le gouvernement américain. A tel point qu'un rapport classé secret défense rapporte la possibilité par le président des Etats-Unis d'autoriser des attaques cybernétiques préventives.
 
Selon le New York Times, qui a dévoilé lundi 4 février un rapport secret du gouvernement américain, le président des Etats-Unis possède le pouvoir légitime de lancer des cyber-attaques préventives en cas de menaces venant de l'étranger fondées sur des preuves solides. La Maison Blanche n'a pas confirmé les détails de ce rapport, mais un responsable a indiqué que Barack Obama avait érigé des principes pour conduire des attaques de ce type en conformité avec la Constitution américaine et les lois internationales.
 
« Les Etats-Unis agiront conform...