Rubrique « Surveillance & sécurité » (85 résultats)

Un nouveau pas est sur le point d'être franchi dans le domaine des libertés personnelles, puisque « Big brother » compte prochainement accéder au contenu de ce que publient sur les réseaux sociaux les touristes et voyageurs qui comptent se rendre sur leur sol.

Sous couvert de lutte contre le terrorisme et l’espionnage, les autorités pourront vous demander vos pseudonymes utilisés sur les réseaux sociaux, et ainsi découvrir si vous avez l'intention de nuire d'une manière ou d'une autre à ce beau pays symbole de libertés qu'est l'Amérique. Il est à ce propos bien connu qu'avant chaque attentat, les terroristes annoncent leurs futurs méfaits sur les réseaux, des fois qu'une autre personne tente de s'en approprier la paternité.

Cette annonce officielle ne semble pourtant pas être une nouv...

Découlant du principe même de la mondialisation et des mécontentements qu'elle suscite de par le monde, le bras armé répressif de cette dictature à peine voilée qu'est l'état policier a aussi besoin d'une meilleure vue.

C'est donc logiquement que de nouveaux outils de surveillance des masses apparaissent, parfois même détournés de leur utilisation première au profit de « Big brother », qui peut désormais s'enorgueillir de voir ses « grandes oreilles » secondées par de « grands yeux ».

Les révélations d'Edward Snowden qui suivent peuvent ne pas surprendre certains d'entre-vous, et pour cause, puisque l'arrivée de drones au sein de la gendarmerie avait déjà été annoncée en début d'année. Si cependant il était spécifié que l'utilisation de cette technologie avait pour but le maintien de l'or...

L’interception de masse des données personnelles par l’agence de la nsa à travers le monde n’est plus un scoop depuis longtemps, particulièrement depuis les révélations faites par Edward Snowden en 2013. Malgré tout, de nouvelles révélations voient le jour régulièrement quant à l’étendue de ces pratiques ou des techniques et outils utilisés par l’entité plus connue sous le surnom de « Big Brother ».

La découverte relayée ici pourrait presque paraître anodine en fait, puisqu’elle fait état de l’utilisation de drones sous-marins par l’agence américaine de la nsa, et ceci afin d’extraire un flot de données mondiales brutes du réseau internet transitant par des câbles optiques sous-marins. Ces câbles sont considérés de nos jours comme étant la « dorsale », ou encore la « colonne vertébrale...


Je ne vais rien vous apprendre en vous confiant qu'un état policier est en train de voir le jour en France, et si vous avez des doutes à ce sujet, il est temps pour vous de mettre le nez hors de votre grotte. Parmi les nombreux moyens que le pouvoir s'octroie anticonstitutionnellement afin de d'asseoir son diktat, la surveillance numérique prend une place prépondérante et stratégique, à une époque ou le flot mondial des communications se voit concentré dans des câbles cuivrés, ondes wifi, et autres flux satellitaires.

Pour justifier cette surveillance à grande échelle, quoi de plus opportun que la menace terroriste ; cette même menace crée, armée, entraînée et financée par l'occident dans le but de déstabiliser de nombreux pays tout en pillant leurs ressources vitales ; et dont le contrô...

La presse occidentale tient le jihadiste franco-algérien Mehdi Nemmouche pour responsable de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014. Son arrestation a provoqué une vague d'islamophobie en Europe. Mais pour Thierry Meyssan, cette affaire n'a rien à voir ni avec l'antisémitisme, ni avec le terrorisme.
 
Mehdi Nemmouche travaille pour un service secret étatique et a exécuté deux agents israéliens. Loin de chercher à tirer un profit politique de l'inculpation de celui que l'on présente comme un terroriste revenu de Syrie, notre auteur s'interroge sur l'incorporation de jihadistes au sein des services atlantistes dans le cadre de la nouvelle stratégie militaire de Washington.
 
La réorientation de la stratégie militaire états-unienne laisse perplexe. Le 28 mai, le président Obama ...