Rubrique « Surveillance & sécurité » (85 résultats)

WASHINGTON (CBSDC) - Avec l'utilisation croissante des drones domestiques, le souci ne vient pas seulement de se lever sur des questions de confidentialité, mais aussi sur l'utilisation potentielle de la force meurtrière par des aéronefs sans pilote.

Les drones ont été utilisés à l'étranger pour cibler et tuer des chefs terroristes de haut niveau et sont également utilisés le long de la frontière américano-mexicaine dans la lutte contre l'immigration clandestine. Mais maintenant, ces drones commencent à être utilisées au niveau national à un rythme croissant.

La Federal Aviation Administration a autorisé plusieurs services de police à utiliser des drones à travers les Etats-Unis, ils sont contrôlés à partir d'un emplacement distant et utilisent des capteurs infrarouges et caméras à hau...

L'agence de renseignement étasunienne NSA (National Security Agency, en français « Agence de sécurité nationale) n'a pas l'obligation de révéler la nature de ses liens avec Google a confirmé le 11 mai la justice US.
 
La cour d'appel de Washington a jugé que les statuts spéciaux de l'Agence de sécurité nationale lui permettaient de garder secret tout arrangement avec le géant de l'internet.
 
« Toute information se rapportant à la relation entre Google et la NSA révèlerait des informations protégées sur la NSA », a tranché la juge Janice Rogers Brown.

Cette décision répond à une requête d'une association qui défend la confidentialité des données privées sur internet. Le Centre d'Information sur les données Privées Électroniques (EPIC) souhaitait que les accords entre Google et la NSA soien...

Ce n'est en effet qu'une des grandes mesures de cette loi que l'ex-ministre Claude Guéant a mis en application via le Journal Official du 8 mai : le fichier d'analyse sérielle. "Derrière cette dénomination barbare se cache une véritable arme atomique contre la vie privée, puisqu'il s'agit ni plus ni moins d'exploiter ensemble toutes les données dont disposent l'État et ses services sur un individu" nous explique Le Point via son site internet.

Ainsi entre en scène une nouvelle loi liberticide qui n'aurait absolument pas fait tache dans le très connu 1984 d'Orwell... On peut se poser également les questions suivantes : à quand les micros ? Les détecteurs de chaleur pour pouvoir voir tous mouvements suspects ? Pourquoi pas des puces sous-cutannées pour chacun d'entre nous ?

Au-delà du ca...

Ils ont de la suite dans les idées au FBI ! Sous prétexte de pouvoir surveiller plus facilement des criminels / des suspects, ils ont rédigé une proposition de loi qui vise à obliger des géants comme Skype, Microsoft, Yahoo! ou encore Google et Facebook à intégrer dans leurs systèmes une backdoor (un accès caché) qui leur permettra de pratiquer des écoutes ou de la pêche aux infos beaucoup plus facilement.

Hé oui, on y arrive, et c'est un moyen pour eux d'aller plus vite, au lieu d'attendre que SOPA et d'autres douceurs soient adoptées. La vie privée des internautes risque d'avoir très bobo, sans compter l'espionnage autorisé des non américains qui ont confié leurs données à ces géants de l'informatique. Évidemment, jusqu'à présent, le FBI pouvait accéder aux infos, mais celui-ci devai...

A cause des nouvelles techniques de surveillance de reconnaissance faciale, les humains qui "résistent" sont obligés de s'adapter et d'innover pour se protéger de Big Brother. Evidemment, se masquer le visage commence à être interdit un peu partout, c'est pourquoi la résistance à la reconnaissance faciale passera peut être par le maquillage et la coiffure.

C'est en tout cas ce que suggère Adam Harvey, inventeur du concept de CV Dazzle, qui effectue des recherches sur ce thème. Dazzle est le nom du camouflage employé par les bateaux lors de la première guerre mondiale et CV veut dire Computer Vision.

Il existe donc un moyen simple d'empêcher un ordinateur de reconnaitre votre visage automatiquement. Il suffit de barrer votre visage avec une jolie mèche de cheveux qui masquera alors une ...