Rubrique « Surveillance & sécurité » (85 résultats)

Selon l'éditeur F-Secure, des responsables de l'Agence de l'énergie atomique (AIEA) témoignent qu'un ver plutôt particulier touche certains postes de la centrale de Natanz (Iran). Le malware passerait ensuite de la musique (le son à fond) sur les machines vérolées.
 
Selon Mikko Hypponen, le directeur technique de l'éditeur F-Secure, un nouveau malware pourrait s'être attaqué aux équipements informatiques présentes dans des installations nucléaires basées en Iran. Dans une note publiée sur son blog, le responsable indique avoir reçu un message provenant d'ingénieurs de l'AIEA.
 
Ces derniers expliquent qu'un ver a visiblement attaqué leur réseau informatique à partir d'un outil de type Metasploit qui détecte les vulnérabilités d'un système informatique. Ce malware aurait alors non seulement...

Un impôt au kilomètre parcouru en voiture? il ne manquerait plus que ça. Heureusement, c'est une idée américaine, espérons seulement que ça n'inspire pas trop nos politiques.
 
La San Francisco Bay Area's Metropolitan Transportation Commission songe sérieusement à équiper tous les véhicules d'un GPS obligatoire. Celui serait chargé de traquer le nombre de kilomètres parcourus par les conducteurs puis de les imposer en conséquence.
 
La Commission compte lancer une étude visant à explorer les avantages et les inconvénients d'une taxe par kilomètre effectué. En terme de coût, les premières estimations font état d'un centime le kilomètre.
 
A en croire les instigateurs, cette initiative part de la meilleure volonté du monde. Galvaniser l'usage des transports en commun, le co-voiturage, limiter l...

L'US Air Force plancherait sur un logiciel permettant de contrôler à grande échelle des faux comptes sur les réseaux sociaux afin de collecter des informations, affirment les Anonymous et le Guardian.
 
L'armée américaine mettrait-elle en place une surveillance généralisée des internautes via les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter ? C'est la thèse avancée par les groupes d'internautes Anonymous et le Guardian, jeudi 17 mars.
 
Dans un communiqué (lien), les Anonymous affirment que la société Booz Allen Hamilton aurait développé un logiciel pour le compte de l'US Air Force visant à récolter des informations sur Internet.
 
Ce logiciel, baptisé "Metal Gear" par les Anonymous, utiliserait "une armée de fausses identités numériques immergées dans les réseaux sociaux" afin de suivre les inf...

Le 19 juin, une petite équipe de chercheurs de l'université du Texas a réussi à détourner un drone civil lors d'une démonstration organisée devant des cadres du département américain de la sécurité intérieure. Une performance largement relayée par les médias américains, comme ici par la chaîne conservatrice Fox News (lien), qui ont très vite assuré qu'un tel savoir-faire pouvait facilement être utilisé par des groupes terroristes.
 
Comme l'explique Danger Room, un blog spécialisé sur les questions de défense, le drone, un « Adaptative flight mini hornet » (lien) volait à 60 pieds avec une trajectoire préalablement définie sur son GPS. Puis, à l'aide d'un dispositif qui ne coûte pas plus de 1.000 dollars et un logiciel qu'ils ont mis 4 ans à concevoir, les chercheurs ont envoyé un signal ...

Ici pas de précog, ces êtres doués de prescience comme dans Minority Report, la nouvelle de Philip K. Dick, dont Steven Spielberg a tiré un film, mais des données. Beaucoup de données. La police de Los Angeles tente en effet de faire baisser la criminalité en utilisant un logiciel baptisé "predictive policing" ou "prepol" qui prétend localiser en temps réel les zones où le risque d'infraction est le plus élevé, rapporte le San Francisco Chronicle (lien).
 
Basé sur le fonctionnement des logiciels de prévention des séismes, le système, qui s'actualise en temps réel sur la base de multiples données dont la police ne dévoile pas le détail, indique aux patrouilles dans quel endroit se rendre. Des endroits baptisés "hot spot", comme on peut le voir dans le reportage de la chaîne CBS (lien vidé...