Rubrique « Santé » (153 résultats)

J'ai travaillé dans une usine de « transformation de viande », et je suis dégoûté définitivement de toutes les viandes hachées surgelées et des plats préparés.
 
C'était tellement « fou » pour des gens normaux que ma famille m'a conseillé de l'écrire quelque part, ce que je n'ai jamais eu le courage de faire. Rue89 me donne l'occasion de témoigner, donc voici quelques souvenirs.
 
Dans ces usines, on transforme effectivement des bas morceaux tout à fait corrects en merde. La recette était simple : on recevait des palettes de bas morceaux de marques de boucheries industrielles connues comme Bigard, qu'on décongelait dans des barattes (des sortes de monstrueuses bétonnières de deux mètres de diamètre dans lesquelles on envoie de l'eau bouillante sous pression pour décongeler tout ça en vitess...

Peu importe l'opinion que l'on peut avoir sur les avantages ou les risques relatifs à cette procédure médicale, si l'on pense que chacun a le droit inaliénable de décider de ce qui rentre ou non dans son corps comme dans celui de ses enfants, il devient évident que l'on puisse s'accorder sur le fait qu'une vaccination obligatoire est à la fois moralement et éthiquement odieuse et exécrable.
 
Aucun gouvernement ne devrait avoir le droit de nous contraindre à mettre notre vie ou notre santé en danger si notre recherche nous a fait comprendre que dans certaines situations la vaccination peut faire plus de mal que de bien. Pourtant il semble que le gouvernement australien se prépare à agir de la sorte.
 
Au sein du Parlement fédéral, un comité consultatif a tenu des réunions pour déterminer la...

Interdites après la crise de la vache folle, les farines animales feront leur retour sur le marché européen, à compter du 1er juin.
 
L'annonce résonne étrangement, en plein scandale de la viande de cheval : la Commission européenne a indiqué, jeudi 14 février, que les poissons d'élevage pourront à nouveau être nourris avec des farines de porc et de volailles à compter du 1er juin. Ce mode d'alimentation avait été totalement interdit dans l'Union européenne (UE) en 2001, après cinq années de crise de la « vache folle » due à une épizootie d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).
 
C'est une mesure qui « tombe mal », a estimé vendredi le ministre français de l'agroalimentaire Guillaume Garot. La décision a pourtant été approuvée par les experts des Etats membres dès juillet 2012. Elle pré...

Un de ces quatre, on va finir par apprendre que le hallal contient systématiquement du porc à cause de la sous-traitance infinie, ou encore que la sous-traitance va jusqu'en Chine et que nous avons du chat dans le gratin ! Donc, du boeuf nous sommes maintenant passés à l'âne, bientôt on va avoir toute la crèche dans sa divine assiette si cela continue...
 
Et si, finalement, la viande se trouvant dans ces fameuses lasagnes Findus (mais aussi dans bien d'autres produits) était de... l'âne ? C'est le nouveau rebondissement avancé, ce lundi, par un quotidien anglais...
 
Selon The Independent, une partie de la viande de cheval vendue dans les rayons surgelés des supermarchés en France, en Grande-Bretagne et en Suède, pourrait en fait se révéler être de la viande d'âne. Les lasagnes Findus, poi...

Quelques mois seulement après qu'une étude aujourd'hui célèbre ait découvert que le maïs NK603 génétiquement modifié de Monsanto entraîne de sérieux dommages et des tumeurs sur les mammifères, un article publié par l'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (AESA) a mis au jour que la plupart des OGM d'usage commercial actuels contiennent un gène viral dissimulé qui semble dangereux à consommer par les humains.
 
Cet important article met en lumière le fait que 54 caractères OGM sur 86 actuellement approuvés pour utilisation, ou en gros 63 %, contiennent un étrange gène viral nommé « gène VI », qui, selon les recherches, altère la fonction normale des céréales.
 
Cette altération est présente dans une majorité d'OGM largement cultivés et commercialisés aujourd'hui, dont les maïs NK603 et...