Rubrique « Politique » (152 résultats)

Selon une lettre obtenue par l'agence Associated Press (lien), l'étude commandée auprès de l'Académie nationale des sciences sur le système de défense anti-missile de l'administration Obama est sur le point d'être complétée.
 
Selon les informations contenues dans cette lettre, l'étude devrait conclure que ce système ne protégera pas les Etats-Unis, qu'il coûtera des milliards de dollars de plus que la somme projetée, qu'il ne sera pas construit dans les délais initialement prévus, et que le développement de certaines composantes clé du programme devrait être tout simplement abandonné.

De ce point de vue, l'Académie rejoint le Conseil scientifique de la défense et le Congressional General Accountability Office dans une dénonciation de ce qui est non seulement une farce mais une provocati...

Si vous voulez avoir une idée de ce qui va probablement se passer en Grèce au cours du mois qui nous sépare des nouvelles élections prévues le 17 juin prochain, je vous suggère de visionner la conférence « Faut-il avoir peur de sortir de l'euro ? » enregistrée voici un peu plus d'un an, en avril 2011 (lien).
 
Dans cette conférence, il y est expliqué comment les européistes avaient tout mis en oeuvre pour terroriser les Suédois, tout au long de l'année 2003, afin de les contraindre psychologiquement à voter Oui au référendum sur l'entrée de la Suède organisé le 14 septembre 2003 par le gouvernement de Stockholm.

Huit procédés d'intimidation avaient été mis en oeuvre :

1°) une débauche de moyens étatiques, politiques, médiatiques et financiers en faveur du Oui ;
 
2°) la menace de l'Apocal...

Raté ! Le président grec Papoulias aura tout tenté pour éviter un retour aux urnes dans son pays. Faute d'accord pour une coalition de partis politiques, faute d'avoir mis sur pied ce « gouvernement de technocrates » qu'il appelait de ses voeux, le voilà contraint d'annoncer un nouveau tour d'élections pour la mi-juin, comme l'y engage sa propre Constitution.
 
Voilà qui ne fait pas du tout l'affaire, ni des deux partis institutionnels grecs (la Démocratie chrétienne de droite et le Pasok socialiste), en phase dépressive et déjà bien malmenés lors du premier tour de ces élections, ni de la fameuse Troïka (BCE, Commission européenne, FMI) garante de quelques insatiables intérêts financiers.

Quelques questions
 
C'est que ces ingrats de sondages prévoient une montée en puissance du parti Syr...

Les médias promulguent la notion que l'élection du Président français socialiste Francois Hollande représente un certain genre de changement important massif et, est un défi direct à l'Union européenne. Mais le passé de Hollande, ainsi que les personnes dont il s'entoure confirment le fait qu'il est simplement un autre mondialiste engagé et un partisan enthousiaste de l'UE dictatoriale et de la souveraineté.

« Dans la totalité de l'Europe il est temps pour le changement » , dit Hollande avec les acclamations de la foule qui s'est réunie pour entendre son discours de victoire à Paris lundi matin, rapporte le Los Angeles Times.

« Les observateurs conviennent que l'élection de M. Hollande représente un profond changement dans la gouvernance de la zone euro et de la gestion de la crise de l...

Les deux partis pro-austérité grecs, le Pasok (socialiste) et la Nouvelle Démocratie (droite), qui gouvernaient ensemble au sein d'une coalition depuis novembre 2011 se sont effondrés lors des législatives ce dimanche, recueillant entre 31 et 37% des voix contre 77,4% en 2009.

S'il se confirmait, cet effondrement rendrait quasi impossible la formation d'un gouvernement de coalition par ces deux partis pour poursuivre la politique de rigueur dictée par l'UE et le FMI. Le scrutin a été dominé par la contestation de la politique d'austérité, donnant au petit parti de gauche radicale Syriza entre 15,5 et 18,5% des voix.

Le parti neo nazi Chryssi Avghi (Aube Dorée) va quant à lui entrer au parlement après avoir obtenu entre 6 et 8% des voix, selon un sondage sortie des urnes diffusé sur les ...