Rubrique « Politique » (154 résultats)

Dans la famille Lévy, on connaissait déjà Justine, la fille, auteur à bobos quand papa oeuvre pour les gogos, et puis Arielle, la deuxième épouse, dont le point de carrière le plus culminant n'a d'égal que la hauteur de son cul offert en levrette à Klaus Kinski, alors au sommet de son art et de son dard, dans le film « Les fruits de la passion », en 1981.
 
Mais force est de constater que dans la brillante famille Lévy, il nous manque quelques cartes. Ainsi, on connait plutôt mal le père, André. C'est que Bernard-Henri ne la ramène pas trop sur le paternel. À moins, bien entendu, d'occulter le plus intéressant, à savoir les affaires africaines de la famille, qui durant de longues années, exploita le bois précieux de Côte d'Ivoire, du Cameroun et du Gabon.
 
« Exploiter » est bien le terme q...

Une fois de plus excellente analyse de Paul Craig Roberts ancien secrétaire aux finances du gouvernement Reagan. Le Nouvel Ordre Mondial montre son vrai visage : La mafia organisée pour le profit du plus petit nombre. Résistance 71
 
Dans un certain nombre d'articles et dans mon dernier livre « The Failure of Laissez Faire Capitalism and the Economic Dissolution of the West », j'ai montré que la crise de la dette souveraine européenne est utilisée pour mettre fin à la souveraineté des pays qui sont membre de l'UE. Il n'y a aucun doute que cela soit vrai, mais la souveraineté des états membres de l'UE n'est que nominale. Bien que les nations individuelles retiennent toujours une certaine « souveraineté » du gouvernement de l'UE, elles sont néanmoins toutes sous le doigt de Washington, comm...

Les Européens ont accepté mercredi de démarrer les négociations avec les Etats-Unis sur un accord de libre échange, après un imbroglio diplomatique autour de l'atterrissage forcé d'un avion transportant le président bolivien soupçonné de cacher l'informaticien en fuite Edward Snowden.
 
A Berlin, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a annoncé, en présence des dirigeants allemand et français, que les négociations entre les Etats-Unis et l'UE sur un accord de libre-échange seraient bien lancées le 8 juillet, mais en parallèle des groupes de travail devront clarifier l'ampleur de l'espionnage pratiqué par les Américains.
 
« Nous avons convenu aujourd'hui de la chose suivante : nous croyons à la relation transatlantique (...) mais nous voulons dans le même temps des g...

Le président russe Vladimir Poutine a souligné lundi que Moscou ne livrait « jamais personne » mais qu'Edward Snowden devait cesser ses activités contre les Etats-Unis s'il restait en Russie, alors que des contacts entre les deux pays ont été établis concernant l'ex-consultant du renseignement américain.

« La Russie ne livre jamais personne, et n'a pas l'intention de le faire. (...) Dans le meilleur des cas, nous avons échangé des agents de notre service de renseignement extérieur contre (des individus) arrêtés et condamnés en Russie »
, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse. Il était interrogé sur le sort de l'ex-consultant de la NSA, accusé d'espionnage par les Etats-Unis, et bloqué depuis 8 jours dans un aéroport de Moscou. Edward Snowden a par ailleurs demandé l...

La France doit se « faire bouffer » dans son intégralité par le pacte transatlantique, avec celui-ci, nous aurons droit à du « made in USA » à toutes les sauces sans exception. Lors d'une visioconférence le 14 juin, le président américain a menacé François Hollande de « représailles massives » s'il maintenait sa position.
 
Si la France est parvenue à un compromis pour préserver son  « exception culturelle » dans le secteur de l'audiovisuel, en vue de l'accord commercial entre les Etats-Unis et l'Union européenne, ce n'est pas sans avoir irrité outre-atlantique. Et Barack Obama ne fait pas exception.
 
Ce 22 juin, Le Figaro rapporte dans ses confidentiels les « menaces » du président américain à l'encontre de François Hollande. La scène se déroule le 14 juin, lors d'une visioconférence prép...