Rubrique « Nucléaire » (50 résultats)

TEPCO a finalement reconnu au bout d'un mois que 3 des réacteurs de Fukushima-Daïchi ont subit une fonte complète de leur combustible nucléaire. Il est admit dans la communauté d'experts que le magma ainsi constitué, le corium,  à coulé au fond des couves de confinement en béton des réacteurs.
 
Le refroidissement par eau, selon certains d'entre eux,  ne peut être que superficiel, car au contact de l'eau, un croûte solide se forme  sur le dessus du corium qui joue le rôle d'isolant. L'inquiétude porte alors sur le percement du fond en béton des enceintes par le corium en fusion.

L'épaisseur de béton serait de 8m (mesure verticale).

Des simulation effectuées aux USA en 1981 pour le réacteurs BWR General Electric de 1152 MW similaire aux unités 2 et 3 de Fukushima (GE Mark1 BWR-4) mais pl...

Le Réseau "Sortir du nucléaire" a reçu, analysé et publié aujourd'hui des documents internes à EDF et à l'IRSN (lien) qui font état d'anomalies sur les piscines de combustible des réacteurs nucléaires de Paluel, Flamanville et Saint-Alban. Des anomalies qui pourraient avoir de graves conséquences en cas de séisme.
 
Une anomalie sur les canalisations des piscines...
 
Cette anomalie touche une partie du circuit de canalisation appelée "casse syphon". Ce dispositif est en fait un orifice de 20 mm de diamètre sur les tuyauteries qui est censé empêcher la vidange accidentelle des piscines de combustible en cas de problème sur les circuits de purification et de traitement des eaux.
 
La vidange accidentelle d'une piscine de combustible constituerait un événement grave : les combustibles usés, enc...

Près de seize mois après le désastre atomique de Fukushima consécutif au séisme et au tsunami du 11 mars 2011 dans le Tohoku (nord-est de l'Archipel), deux tranches vont redémarrer à Ohi dans l'ouest du japon. Le réacteur 3 de la centrale d'Ohi devrait dès ce dimanche être relancé, puis ce sera au tour du numéro 4 les jours suivants. Mais il faudra attendre la seconde quinzaine de juillet pour que les deux réacteurs gérés par l'opérateur Kansai Electric Power produisent effectivement de l'électricité. Il s'agit du premier réel redémarrage depuis la catastrophe de l'année dernière. Et de la fin d'un Japon sans énergie nucléaire: depuis le 5 mai, l'Archipel avait coupé l'atome à la suite de risques potentiels et d'opérations de maintenance. Dans un pays où le consensus est de mise, la déc...

Après avoir complètement fermé son parc nucléaire il y a un mois, le Japon vient de rallumer deux réacteurs nucléaires.
 
Passant outre la volonté de millions de ses concitoyens et de nombreuses entreprises de sortir définitivement du nucléaire, le gouvernement remettra finalement en route deux réacteurs en prévision de l'été, les numéros 3 et 4 de la centrale d'Ohi. En prévision des habituelles chaleurs de l'été et donc d'une consommation accrue d'électricité, même si les Japonais ont démontré qu'ils sont capables d'économiser substantiellement l'énergie lorsque les circonstances l'exigent, le Premier ministre Yoshihiko Noda a pris le risque d'éroder passablement sa cote de popularité et de se voir accuser de plier devant les exigences du lobby de l'atome.
 
Rappelons que le parc japonais,...

A l'issue d'une rencontre lundi avec le président nigérien, François Hollande s'est prononcé en faveur d'une accélération de la coopération entre Areva et le Niger pour exploiter la mine géante d'uranium d'Imouraren.

Le changement ne saute décidemment pas aux yeux en matière de nucléaire. A l'issue d'un entretien à Paris lundi avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, François Hollande s'est prononcé pour une exploitation au plus tôt par Areva, si possible avant la date prévue de 2014, de la mine géante d'uranium Imouraren au Niger. "Si ça peut aller plus vite, nous y sommes favorables. Tout ce qui peut être fait pour le développement, pour l'activité économique doit être réalisé dans les meilleurs délais", a déclaré François Hollande devant la presse.
 
Le Niger, pays d'une extrême ...