Rubrique « Nucléaire » (50 résultats)

Les autorités se préparent à la possibilité d'un accident nucléaire grave, par un Plan qui vient d'être publié. Eventualité à envisager : « Une zone de territoire peut se trouver polluée pour plusieurs décennies et, dans certains cas, n'autorisant pas la présence permanente de personnes ».
 
Un accident nucléaire grave est France est maintenant officiellement reconnu comme une possibilité à laquelle il faut se préparer : c'est le sens du « Plan national de réponse « Accident radiologique ou nucléaire majeur » » publié le 3 février par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité intérieure. On est surpris que la nouvelle ait suscité peu d'échos. Mais c'est ainsi.
 
Ce plan, qui décline sur cent-dix-huit pages et huit scénarios la conduite à tenir en cas d'accident grave, est une n...

La technologie nucléaire, fleuron de l'industrie française ? Pas vraiment. Areva ne sait pas fabriquer la cuve du nouveau réacteur EPR, en cours de construction à Flamanville. Cette pièce cruciale d'une centrale nucléaire a été fabriquée? au Japon. Un secret jalousement tu.
 
EDF a enfin posé la cuve du réacteur EPR de Flamanville lundi 27 janvier après une semaine de préparation minutieuse. Ce gros objet de 425 tonnes qui mesure 11 m de haut et plus de 5 m de diamètre a été positionné dans le puits de cuve sous le regard attentif de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
 
Cet événement ponctue un feuilleton qui a commencé en octobre dernier lorsque la fameuse cuve est arrivée dans le Nord Cotentin après un long voyage. On a cru un moment qu'elle ne pourrait jamais être posée. Il faut dire ...

Aux États-Unis, une vidéo intitulée « Fukushima radiation hits San Francisco ? » qui a été postée sur YouTube pendant le réveillon de Noël, et dans laquelle on voit un homme inconnu mesurer le rayonnement nucléaire en utilisant un compteur Geiger, a jeté le trouble.

Le film dure environ sept minutes et le rayonnement atteint parfois de plus de 150 CPM (count per minute), jusqu'à cinq fois le niveau normal. Les images ont été prises à Pacifica State Beach, une ville côtière à environ 30 minutes en voiture du centre-ville de San Francisco.
 
La vidéo a été vue 600.000 fois et beaucoup de gens craignent que les déchets nucléaires qui ont été emportés en mer lorsque la centrale nucléaire de Fukushima a été frappée par le tremblement de terre et le tsunami qui se sont produits en mars 2011 au J...

Une « situation d'urgence » a été déclarée, mardi 6 août, par l'Autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) à la centrale de Fukushima, où de l'eau hautement radioactive se déverse toujours dans l'océan Pacifique, sans que l'opérateur Tepco (Tokyo Electric Power) soit en mesure de la contenir. 
 
Selon la NRA, cette eau contaminée est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales d'écoulement radioactif, plus de deux ans après la catastrophe - accident nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl, causé par un séisme et un tsunami qui avaient provoqué une panne de grande envergure dans la centrale.
 
L'eau hautement radioactive qui se déverse dans l'océan à partir de la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, créée une ...

Un réacteur nucléaire de la centrale Taiwanaise de Chinshan [1] semble avoir souffert du passage du Typhon Soulik qui a traversé le pays le 13 juillet ; si le phénomène météorologique semble être le « point d'entrée » de l'incident, le fait qu'un excès de neutrons soit à l'origine d'un second arrêt du réacteur reste mystérieux et incompréhensible, les atomistes nous assurant couramment que rien n'est théoriquement plus difficile à engendrer qu'un neutron lent. Que s'est-il passé exactement à Chinshan ?

Le typhon Soulik balaye Taiwan
 
Le matin du samedi 13 juillet 2013, le Typhon Soulik [2]  a balayé le Nord de l'ile de Taiwan avant de frapper le Sud-Est de la Chine quelques heures plus tard. Les rafales de vent estimées à près de 200 km/h auraient tout d'abord endommagé des systèmes de ...