Rubrique « Nucléaire » (50 résultats)

La construction à Marcoule du réacteur Astrid se prépare discrètement, et c'est cette année que l'Etat doit donner pour cela le feu vert. Or, il s'agit d'un réacteur destiné à relancer la filière plutonium, de la taille de près d'un demi Superphénix.
 
C'est très grave, il ne faut pas laisser faire. Six semaines après son élection, le président François Hollande aurait signé l'autorisation de poursuivre l'étude préliminaire à la construction du réacteur ASTRID, décision passée presque inaperçue, mais d'importance considérable.
 
Quel est l'enjeu ? La relance de la filière plutonium-sodium suite à Phénix et Superphénix, par la construction d'un réacteur dit de IVe génération ou surgénérateur, ou encore réacteur à neutrons rapides (RNR), avec comme combustible du plutonium associé à l'uranium...

Le réacteur EPR de Finlande est en cours d'abandon par Areva qui retire ses salariés. Le crash de l'industrie nucléaire française précède celui de l'ensemble de la filière...
 
Le quotidien économique finlandais Kauppalehti a confirmé (*) ce vendredi 28 février 2014 les informations qui circulaient depuis quelques temps au sujet du chantier du réacteur EPR situé à Olkiluoto (Finlande) : le constructeur du réacteur, le français Areva, vient de mettre un terme aux contrats de travail d'une cinquantaine de contremaîtres, les derniers encore en poste devant suivre la même voie fin mars.
 
Il s'agit donc d'une véritable bérézina pour Areva qui abandonne le chantier de ce réacteur, commencé en 2005, désormais pratiquement à l'arrêt, et sous peu totalement stoppé. Officieusement, la mise en servic...

J'ai hésité à relayer cette information qui date du début du mois de février, mais au vu de la situation géopolitique et stratégique qui s'envenime actuellement en Ukraine et en Crimée, les relations déjà tendues entre la Russie et les Etats unis pourrait elle réellement dégénérer, ou est-ce une tentative désespérée d'intimidation des usa face à « l'ours » russe ?
 
L'affaire n'ayant pas été médiatisée, cela ressemble peu à un « message d'avertissement », il nous reste donc deux options : Une coïncidence, ou une préparation au pire, c'est à dire la crainte d'un affrontement entre les deux super puissances américaines et russes ! Quoiqu'il en soit, cette information est passée inaperçu malgré l'atteinte indiscutable portée au traité de non-prolifération nucléaire, traité international conc...

Une carte de l'armée française de 1960, déclassifiée en 2013 et publiée par Le Parisien, montre que les retombées radioactives du premier essai nucléaire français dans le Sahara algérien, baptisé Gerboise bleue, ont été beaucoup plus importantes qu'on ne l'avait admis jusqu'à présent, s'étendant à toute l'Afrique de l'ouest et au sud de l'Europe. Selon ce document,

« la carte du zonage des retombées montre que certains radioéléments éjectés par les explosions aériennes [...] ont pu être inhalés par les populations malgré leur dilution dans l'atmosphère », affirme Bruno Barillot, un spécialiste des essais nucléaires cité par Le Parisien. Or, selon cet expert, « personne n'ignore aujourd'hui que ces éléments radioactifs sont à l'origine de cancers ou de maladies cardio-vasculaires »
Il n'...

Mes craintes semblent se confirmer concernant les radiations en provenance de Fukushima qui ont atteint la côte ouest américaine, ainsi que l'hécatombe « mystérieuse » d'étoiles de mer qui s'y déroule. Ne vous laissez pas déstabiliser par certains discours rassurants des officiels, et posez-vous la question : Que se passerait-il si le gouvernement annonçait aux résidents californiens qu'ils vivent avec leur famille à proximité d'une zone océanique radioactive ou ils vont régulièrement se baigner ? Le veilleur
 
Faisant partie du projet en cours  « Kelp Watch 2014 » , les institutions gouvernementales et universitaires ont commencé à recevoir les résultats des échantillons des algues varech et des algues géantes Kelp recueillies le long de la côte de la Californie, ils confirment une prése...