Rubrique « Morts massives » (47 résultats)


Comment expliquer les récentes extinctions massives et mystérieuses de l'antilope des steppes centrales ? Autrefois l'une des antilopes dont les populations étaient les plus nombreuses au monde, 70 % de sa population s'est éteinte en seulement deux semaines en mai 2015. Résultat : le saïga est maintenant en danger critique d'extinction avec seulement 150 000 individus...

Le saïga (antilope en russe), saïga tatarica, est une espèce d'antilopae de taille moyenne, somme toute étrange à la fois sur le plan morphologique, une silhouette frêle et gracieuse à laquelle s'ajoute un fort étrange museau en forme de trompe (qui joue en réalité un rôle de « contrôleur thermique »), mais aussi au niveau de son comportement. En effet le saïga est la dernière espèce de mammifère migratrice des grandes s...

C'est l'hécatombe parmi les phoques d'Alaska. Les animaux souffrent d'ulcères, perdent leurs poils,... Les scientifiques s'interrogent mais certains évoquent un lien avec la catastrophe nucléaire de Fukushima.
 
C'est le Nome Nugget, le plus ancien journal d'Alaska, qui le rapportait le mois dernier : Gay Sheffield, une scientifique de l'Université d'Alaska qui étudie les effets de la pollution sur la santé de la faune locale a réalisé un macabre bilan. En quelques semaines d'observation, elle a comptabilisé neuf échouages de baleines, 25 échouages de morses, deux de lions de mer et 18 de phoques. Des animaux morts de maladie(s).
 
En cause ? Des déversements de pétrole et autres carburant déversés par des bateaux en sont les causes possibles. Mais aussi sans doute la pollution radioactive ...

« Les étoiles de mer, prédateurs clés nécessaire à l'équilibre de leur écosystème, meurent par millions depuis l'été 2013 sur la côte ouest des Etats-Unis »... Nous dit on. Sauf que dans une publication récente, un rapport d'experts indépendants a conclu que « le rayonnement est désormais 14 fois plus élevé que la normale sur la côte ouest des Etats unis », affirmant cependant que « cela n'est pas causé par la fusion du réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi », sans toutefois parvenir à préciser la cause possible de cette hausse de la radioactivité ambiante...
 
Et maintenant, devant cette mortalité aussi inhabituelle qu'inquiétante d'étoiles de mer sur cette même cote ouest, on nous parle d'hécatombe « mystérieuse », ajoutant que « les scientifiques n'ont toujours aucune...

Les agents de la faune de l'État du Nevada sont incapable d'expliquer la mort de 100.000 poissons dans un port de plaisance d'un lac artificiel prospère du nord du Nevada créé il y a près de 15 ans .
 
Environ 100.000 truites, basses et silures ont été retrouvé morts depuis le début du mois dans la Marina Sparks à l'est de Reno, apparemment cela provient d'une baisse inexpliquée et spectaculaire des niveaux d'oxygène dissous. Le porte-parole du ministère de la faune, Chris Healy a déclaré mercredi que l'importante vague de froid pourrait avoir causé la désoxygénation des eaux du lac, mais les scientifiques restent dubitatifs et ne comprennent pas ce qui a déclenché cette mortalité massive.
 
Ils confirment que le faible niveau d'oxygène a causé la mort d'environ 3000 poissons dans un coin...

Les autorités américaines enquêtent sur une augmentation surprenante de la mortalité chez les grands dauphins le long de la côte atlantique des Etats-Unis. En juillet, quatre-vingt-neuf dauphins se sont échoués sur les plages de l'Atlantique et trente-cinq autres ont été retrouvés morts en août, des chiffres inhabituellement élevés, ont-elles déclaré vendredi 9 août.
 
Les scientifiques tentent notamment de déterminer si un agent pathogène contagieux pourrait être à l'origine de ces morts, certains animaux présentant des lésions pulmonaires. Les chercheurs évoquent « une mortalité inhabituelle » vu « le nombre inattendu et important de dauphins retrouvés morts » le long des côtes de New York, du New Jersey, du Delaware, du Maryland et de la Virginie depuis le début de juillet.
 
« Les exa...