Rubrique « Manifestations » (77 résultats)

Nous en sommes arrivés à un point charnière, une apogée des mouvements de contestation de cette Loi travail que veut nous imposer à tout prix Bruxelles par le biais des marionnettes néo-libérales au pouvoir. Cette nouvelle étape culminante de la grogne populaire pourrait être selon certains le résultat d'un plan soigneusement étudié, mais de nombreux signes attestent cependant du contraire.

A commencer par la non anticipation des blocages des dépôts pétroliers et autres centre nerveux de l'économie, aux récentes et pitoyables tentatives de communication, ou plutôt de propagande, mettant en cause l'abominable syndicat de la CGT qui « prend en otage les français », soit disant dans le seul intérêt de soigner sa cote de popularité... Non, sérieux les gars, c'est vraiment insulter l'intell...


Bien que les multiples grèves et blocages courageusement soutenues par les salariés opposés à la loi El Khonneri commencent à se faire sérieusement ressentir sur le plan national et que les manifestations ne faiblissent pas, la dictature en place ne semble pour le moment pas vouloir céder.

Vous pouvez parier sur le fait que cette dernière va essayer à tout prix de faire le minimum de concessions, comme par exemple accorder une augmentation réclamée par les chauffeurs routiers, ou encore, comme cela semble être le cas, leur promettre un traitement de faveur en leur assurant que leurs heures supplémentaires ne seront pas dévaluées.

Le gouvernement lâche donc du lest afin de nous imposer par tous les moyens cette loi aux airs féodaux. Devant la possibilité de voir le soufflé se dégonfler...


Loi impopulaire par excellence, d'autant plus après un passage en force par le biais d'un 49.3 totalement anti-démocratique, la Loi travail - ou Loi El Khomri - n'en finit plus d'alimenter l'indignation et des mouvements opposés de plus en plus forts.

Comme je l'ai relayé hier sur la page Facebook du Veilleur, des blocages significatifs ont déjà commencé et généré des perturbations, comme au Havre ou des pénuries de carburants ont été constatées dans certaines stations services, alors que les précieux liquides ont d'ores et déjà été réquisitionnés par et pour les services de police.

La publication ci-dessous de Charles Sannat résume bien la situation, au détail près que parmi les syndicats « bloqueurs », tous ne demandent pas le retrait total de la loi, mais en évoquent seulement certains...


Dans un déni de démocratie sans précédent en France, Herr general wallz a utilisé pour la quatrième fois en deux ans l'article 49.3 afin de faire passer en force la réforme du Code du travail. Bien qu'ayant été utilisé 68 fois depuis 1981 (dont 54 fois par des Premiers ministres de gauche ! - source), jamais il n'a été utilisé si systématiquement et contre une si forte opposition, tant au parlement que dans la rue.

Un maigre espoir subsiste, puisque les députés LR et UDI ont déposé une motion de censure du gouvernement, après l’annonce, auquel se joint le Front de gauche ainsi que des frondeurs du PS (que le gouvernement aurait menacés d'exclure du parti de la kommandantur). Bien que cette motion de censure puisse faire tomber le gouvernement (Article 50 de la Constitution), cette motion...

Un conseil des ministres extraordinaire a été convoqué ce mardi 10 mai dans l’après-midi pour autoriser le recours à l’article 49-3 afin de faire adopter le projet de loi Travail. Devant ce déni ultime de démocratie, le mouvement Nuit Debout appelle à un rassemblement ce soir à 18h devant l’Assemblée nationale.

Ensemble refusons le 49.3 ! Rassemblons nous tout(e)s ce soir à 18H pour un sit-in devant l’Assemblée Nationale.

1 307 000 signataires contre la loi travail, des centaines des milliers de manifestant-e-s à plusieurs reprises dans les rues, 200 #NuitDebout en France, 71% de la population contre la loi travail : la seule réponse du gouvernement c’est le passage en force et la répression !

49.3 et Loi « Travail », une insulte au peuple

Après deux mois de manifestations massives c...