Rubrique « Manifestations » (77 résultats)

Depuis trois jours, les manifestations dans l'île pour demander des contrats aidés dégénèrent, notamment dans la ville du Port.
 
« Je ne vois pas pourquoi ça se passerait bien ce soir... » Dans son bureau de la mairie du Port, mercredi en fin d'après-midi, le secrétaire général Alain Moreau ne se fait guère d'illusions. Depuis trois jours, la ville de l'ouest de La Réunion est la proie des émeutiers. Jeunes et moins jeunes, sans emploi, réclament un contrat aidé à la collectivité. Faute de l'obtenir, ils ont brûlé la nuit dernière la mairie annexe du quartier de la Rivière-des-Galets, vandalisé un PMU et volé une centaine de bouteilles de gaz dans une station-service. Les forces de police ont affronté durant des heures des bandes cagoulées, armées de cocktails Molotov et de cailloux, et ...

Oui, il y a encore ici dans notre pays des gens qui ont des convictions et qui les défendent bec et ongle ! Ces hommes et femmes habitant Notre-Dame-des-Landes forcent le respect de par leur détermination à défendre leurs biens et patrimoine, ainsi que les nombreuses personnes venus les aider...

Des gendarmes ont été ciblés par des attaques violentes. La justice ordonne l'expulsion des opposants. Mercredi matin, des gendarmes présents sur la zone du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont été la cible d'« actions violentes » de la part « d'individus casqués et armés », a indiqué la préfecture dans un communiqué.
 
Ces actions, qui n'ont fait aucun blessé parmi les gendarmes, se déroulaient au lendemain d'une décision du tribunal de Saint-Nazaire autorisant la dest...

Les forces de l'ordre peuvent-elles venir à bout des squatteurs de Notre-Dame-des-Landes ? Gendarmes et policiers nous affirment que c'est quasiment... impossible. La mission coûte, en tout cas, très cher : selon nos informations, déjà plus d'1 million d'euros pour les frais des seuls policiers.
 
Construction-démolition, évacuation-réoccupation... Les forces de l'ordre peuvent-elles reprendre le contrôle de Notre-Dame-des-Landes ? Premier obstacle : la taille du site. Le terrain de construction du projet d'aéroport du Grand Ouest est aussi vaste que... l'île d'Ouessant. Son coeur, la « Zone d'aménagement différé », rebaptisée « Zone à défendre » par les opposants, représente l'équivalent de 1.147 terrains de football ou quatre îles de Bréhat, ou encore six principautés de Monaco ! Cette ...

Plus de 200.000 Égyptiens se sont rassemblés mardi après-midi sur la place Tahrir, au Caire, pour protester contre la décision du président islamiste Mohamed Morsi de s'arroger des pouvoirs quasi-absolus (lien).
 
Mardi, les manifestations de masse, place Tahrir et dans plusieurs autres grandes villes comme à Alexandrie, étaient comparables en taille à celles de l'année dernière lors du soulèvement populaire qui a renversé l'ancien chef d'État égyptien Hosni Moubarak.
 
Agitant des drapeaux rouge, blanc et noir, et criant des slogans contre le président égyptien et les Frères musulmans, des rangs desquels il est issu, les manifestants en ont rejoint plusieurs centaines d'autres qui campent sur la place depuis vendredi dernier pour demander la révocation des décrets qu'il a pris la semaine d...

Ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes va bien au-delà qu'une simple résistance locale à un projet d'aéroport contesté. L'ampleur de la mobilisation du 17 novembre montre que ce petit coin de bocage breton devient le symbole de la lutte pour une véritable transformation écologique et sociale. Une aspiration que le gouvernement ne semble pas avoir du tout compris. Reportages à lire et à regarder.
 
L'alternance est passée, l'autisme est resté. « Cet équipement est en projet depuis très longtemps, le débat public a eu lieu depuis 2003, donc tout le monde a été entendu. Il a été déclaré d'utilité publique. Donc force à la loi », a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, au lendemain de l'importante manifestation de Notre-Dame-des-Landes.
 
« L'Etat sera ferme (...). I...