Rubrique « Juridique » (107 résultats)

Je l'évoquais récemment dans un article, et j'avais vu juste, l'abandon de l'Europe par Monsanto n'est qu'une vaste tromperie, leur stratégie est claire : imposer leurs ogm partout dans le monde. Et le moins que l'on puisse dire est qu'ils s'octroient tous les moyens pour y parvenir. Ne vous y trompez pas, ce type d'information risque de devenir monnaie courante dans les mois à venir, et le traité transatlantique en cours de négociation va ouvrir toutes les portes aux pratiques commerciales d'outre-atlantique.
 
Sous prétexte de la standardisation des normes juridiques, sanitaires et environnementales, nous allons observer le défilement d'autorisations de culture ogm « made in Monsanto » et des risques environnementaux qui y sont liés, ce à quoi s'ajoutera l'importation des pratiques alim...

Ces politiciens donneurs de leçons qui veulent nous imposer leur vision du monde, et en l'occurence celle de l'utilisation d'internet ne comprennnent décidément rien à rien ! Il n'assimilent pas le fait que plus on veut nous faire taire, plus nous répandons le constat de leurs injustices, et en voici un nouvel exemple avec la censure dont le site Mediapart se retrouve affublé, et qui a généré une nouvelle fois un effet Streisand, avec à la clé, une longue liste de liens ou se procurer les articles « interdits ».  Le veilleur
 
Censurés, les articles de Mediapart sur l'affaire Bettencourt trouvent une nouvelle vie dans une multitude de copies circulant sur Internet, et notamment sur le réseau P2P BitTorrent, grâce à leur mise à disposition (illégale mais légitime ?) sur The Pirate Bay. Une...

Christof Lehmann (nsnbc) - Selon une déclaration publiée par le parti conservateur pan-européen  MELD, la Commission européenne projette d'investir environ deux millions d'euros pour restreindre les reportages des médias critiques envers l'UE - ainsi que des opinions critiques de l'UE sur des réseaux sociaux tels que  Facebook et Twitter jusqu'aux élections au Parlement européen en 2014.
 
Selon le MELD, l'UE projette des mesures, incluant des amendes pour les médias, obligeant les médias à publier des rétractations ou des corrections, et refusant les journalistes critiquant l'UE et l'accès aux médias. D'autres mesures que projettent les Commissaires de l'UE non-élus incluent le contrôle de voix critiques de l'UE dans les réseaux sociaux. Dans des annonces dans les journaux danois, le MEL...

Cet ex-numéro deux de l'état-major américain des armées est dans le collimateur de la justice. Il serait la source des révélations sur le virus informatique Stuxnet qui a paralysé le programme nucléaire iranien en 2010.
 
La nouvelle a de quoi faire trembler le Pentagone. Un général quatre étoiles à la retraite est soupçonné par la justice d'être à l'origine des fuites concernant une cyberattaque américano-israélienne qui visait le programme nucléaire iranien. Or, James Cartwright, le suspect, a été numéro deux de l'état-major américain des armées entre 2007 et 2011, date à laquelle il a pris sa retraite. Selon la chaîne NBC News, qui s'appuie sur des sources judiciaires anonymes, l'homme âgé de 63 ans vient d'être averti de l'ouverture d'une procédure à son encontre pour violation de l'E...

Le ministère public a fait saisir des sommes colossales qui dépassent les 500 millions d'euros.
 
Cinq Tchèques et le Belge Jacques de Groote, ancien administrateur du Fonds monétaire international (FMI), répondent dès lundi de blanchiment et d'autres infractions devant le tribunal pénal fédéral de Bellinzone (Tessin). Tous sont suspectés d'avoir orchestré de 1997 à 2003 le détournement des actifs d'une société minière tchèque. Dans un communiqué transmis à l'agence Belga, Jacques de Groote

« tient à affirmer de la façon la plus formelle qu'il est totalement étranger aux transactions incriminées, ce que confirment les autres accusés ». 
Le ministère public, qui a lancé la procédure en 2005, a fait saisir des montants colossaux dont le total atteint près de 660 millions de francs suisses ...