Rubrique « Internet » (34 résultats)

C'est l'histoire d'un Basque qui, s'il ne fait pas trembler Facebook sur ses fondations, embarrasse fort le «réseau social» en ouvrant une brèche juridique dans la forteresse.

Sébastien R., juriste de formation, a ouvert sa page Facebook dès 2007. Il en a fait, jure-t-il par la voix de son avocat, Me Julien Claudel, un usage classique, apolitique. Or, en 2010, sa page est clôturée par les administrateurs, sans qu'aucune raison ne soit fournie à l'intéressé. Il aurait été «signalé» par un autre utilisateur, mais ne sait ni par qui ni, surtout, pourquoi.

Le banni de Facebook saisit le tribunal (précisément la juridiction de proximité de Bayonne) et, parallèlement, se rapproche de la Cnil, qui lui aurait indiqué une astuce pour se réinscrire. De fait, il ouvre une nouvelle page, laquelle e...

La police fédérale américaine va éteindre, en juillet, un réseau de serveurs informatiques, qui permettait à des ordinateurs infectés par un logiciel malveillant de se connecter à Internet.

Dans moins de trois mois, environ 300.000 internautes pourraient être privés de connexion à Internet, à cause d'un programme informatique malveillant qui a contaminé leur ordinateur, et que le FBI cherche à anéantir.

Le logiciel en question, découvert dès 2006, s'appelle «DNSChanger». Il a infecté au total jusqu'à 568.000 ordinateurs, aussi bien des PC que des Mac, dont il a modifié les réglages d'accès au Web, afin de rediriger les internautes vers des sites frauduleux.

En novembre dernier, le FBI a obtenu l'arrestation de six Estoniens, soupçonnés d'être à l'origine de ce programme. Un Rus...

Les discussions concernant la conservation de plus de 25 pétaoctets de données initialement stockées pour le compte de Megaupload vont débuter jeudi 26 avril, a annoncé l'avocat du service de stockage en ligne, fermé le 19 janvier dernier.

Carpathia Hosting parviendra-t-il à se délester du contenu des 1 103 serveurs utilisés par feu Megupload ? La réponse pourrait être donnée dans les prochains jours, puisque les représentants du service et du gouvernement des Etats-Unis, principal attaquant dans cette affaire, se réuniront jeudi en virginie pour tenter de trouver un compromis. Les discussions seront chapotées par un magistrat et si aucun compromis satisfaisant n'est trouvé, se sera à la cour fédérale de trancher.

Pour le moment, la justice n'a pas approuvé la demande de déblocage...

Un nouveau groupe de hackers s'est fait connaître « officiellement » mercredi 11 avril. Proche des Anonymous, il prône des actions plus réfléchies et efficaces pour que l'année qui vient soit celle du « progrès ».

Dans un premier communiqué, un nouveau groupe de hackers, affilié à la nébuleuse Anonymous et baptisé Malicious Security, ou MalSec, a fait connaître son existence officielle et surtout sa ligne de conduite.

Là où celle des Anonymous est parfois difficile à comprendre car décentralisée et tentaculaire, les MalSec prennent du recul d'emblée et disent : « Pendant de nombreuses années, nous avons observé la proposition, le vote et l'adoption de plus en plus de lois anticonstitutionnelles. Nous avons observé la normalisation de la censure, de la désinformation et de la corruptio...