Rubrique « Géologie » (33 résultats)


La NASA a publié la semaine dernière un rapport particulièrement inquiétant dans le Journal of Geophysical Research selon lequel l’agence spatiale estime que la ville de la Nouvelle-Orléans est en train de s’enfoncer progressivement dans le sol.

Il faut noter que la Nouvelle-Orléans n’est pas la seule ville dans cette situation, puisque d’autres villes comme Washington et New York s’enfoncent elles aussi. Selon le géologue Cathleen Jones du Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, et qui supervise les recherches à l'aide des drones UAVSAR (Uninhabited Aerial Vehicle Synthetic Aperture Radar) afin de calculer la vitesse d’immersion, ce phénomène est causé essentiellement par l’affaissement des roches.

Bien que la situation soit selon lui - et à juste titre - alarmante, on dénote un aspect co...

Les failles qui traversent le plancher océanique seraient capables de faire transiter l'eau des océans vers les profondeurs de la Terre dans des quantités plus importantes que ce qui était supposé jusqu'ici.
 
De grandes quantités d'eau seraient-elles stockées dans les profondeurs de la Terre ? C'est en tout cas la conviction d'une équipe de sismologues britanniques de l'Université de Liverpool. Une thèse qui s'appuie sur des mesures effectuées par leurs soins dans le sous-sol océanique, dont les résultats ont été publiés le 10 janvier 2014 dans la revue Geology.
 
Selon ces travaux, les failles qui traversent les plaques océaniques seraient capables de transporter de très grandes quantités d'eau en direction du manteau terrestre supérieur (situé sous la croûte terrestre, le manteau terrest...


Mystérieuses pierres dans la Vallée de la mort (Death Valley), elles se déplacent mystérieusement, laissant des traces dans le sable derrière elles.
 
Une visite insolite dans la Death Valley est celle de Racetrack playa, situé à l'ouest du parc. Racetrack Playa est un lac asséché de manière saisonnière situé au nord des Panamint Mountains dans le Parc national de la vallée de la mort, Californie, (États-Unis). Cet endroit est connu pour ses rochers mobiles qui se déplacent à sa surface pour des raisons encore mystérieuses.
 
Dans le lit asséché du lac, des roches se déplacent mystérieusement, laissant des traces dans le sable derrière elles. Les blocs de pierre se détachent du flanc de colline puis roulent en contre-bas. Alors commence une course mystérieuse, sur un sol définitivement plat...

L'extraction du gaz de schiste, tout comme son homologue le pétrole de schiste n'est qu'une immense bulle spéculative, et comme toute bulle, son avenir est d'éclater dans un laps de temps généralement assez court.

Il faut savoir que chaque puit fournit dès le début de l'extraction la plus grande partie de son gaz, la production diminue donc rapidement, obligeant les compagnies à forer sans cesse d'autres puits, car creuser plus profond n'est pas rentable. Pour mieux comprendre les enjeux économiques de cette bulle, je vous recommande la lecture de « Gaz de schiste : L'affaire Chesapeake fait trembler Wall Street ». Le veilleur

Etats-Unis, c'est là que le boom des gaz de schiste a commencé. C'est là aussi que le déclin semble s'amorcer. Les champs de Barnett et de Haynesville, dans le Sud ...

Il s'agit d'une structure géologique unique sur la Terre, situé dans un lointain secteur montagneux recouvert par des broussailles denses de la Sibérie Oritentale. Le nom de cette structure géologique est Patomsky Cratère, qui a été découvert lors de levés géologiques de routine en 1949 par le géologue russe VV Kolpakov.
 
Patomsky cratère est situé à environ 200 km au nord-est du lac Baïkal. Lac qui est dans la partie orientale de la région  d'Irkoutsk. Depuis sa découverte, trois expéditions géologiques en 2005 - 2008  ont été envoyées à la découverte de la nature du cratère. Comme seul un hélicoptère est le transport possible pour cette expédition, les équipements géophysiques ont été très limités. La quatrième expédition menée en août 2010 a emmené 7 ensembles d'équipement AMT (élect...