Rubrique « Espace » (48 résultats)

Si vous avez l'intention d'aider à coloniser Mars, vous serez ravis d'apprendre qu'une récente analyse de météorites martiennes, indique qu'il peut y avoir plus d'eau sur Mars que l'on ne le croyait précédemment, beaucoup plus. Les scientifiques pensent maintenant que la quantité d'eau souterraine présente sur Mars, pourrait rivaliser avec celle de la Terre.

La découverte a relancé les spéculations sur la capacité de la planète rouge à soutenir la vie, y compris, éventuellement, celle de visiteurs humains. La recherche a été réalisée par des scientifiques de la Carnegie Institution (lien).
 
Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié ce qu'on appelle des météorites shergottite (Achondrite - lien). Ce sont des objets relativement récents qui proviennent de la fonte parti...

Des nanoparticules découvertes sur la lune dans des bulles de verre expliquent le comportement étrange du sol lunaire.
 
La découverte sensationnelle du pédologue (NdT : à ne pas confondre avec podologue ! Un pédologue est un géotechnicien, NdT) Marek Zbik, de l'Université de Technologie du Queensland, de bulles de verre dans le sol lunaire renfermant des nanoparticules pourrait résoudre le mystère des propriétés inhabituelles du sol de la surface lunaire.
 
Le Dr Zbik, de la Faculté d'Ingénierie et de Science de l'Université de Technologie du Queensland, a déclaré que les scientifiques avaient longtemps observé le comportement étrange du sol lunaire, mais qu?ils n'avaient pas prêté une grande attention aux nano et particules inférieures au micron retrouvées dans le sol et que leur source é...

L'étude de deux cratères de météorites sur la planète rouge a révélé que Mars pourrait avoir subi un changement climatique très grave au cours de son histoire. L'un d'entre eux, notamment, semble indiquer la présence d'un ancien réservoir d'eau souterrain.
 
La planète rouge a semble-t-il connu un important changement climatique (lien). De récentes images recueillies par la sonde spatiale de l'Agence spatiale européenne (ESA) Mars Express tendent à prouver que Mars n'était pas autrefois cette planète sèche et morte que nous connaissons aujourd'hui. Les chercheurs pensent qu'elle fut une sphère humide, et peut-être capable d'abriter la vie, avant que son axe de rotation ne soit modifié, entraînant un radical changement climatique.

Comme le rapporte le Dailymail, l'étude de deux cratères ...

Un astronome argumente un dossier noir de la physique en traitant d'arnaques et d'impostures la matière noire et l'énergie noire, deux des piliers de l'explication actuelle du fonctionnement de l'univers.
 
L'histoire de la physique est jalonnée de notions plus ou moins fumeuses qui servent, un temps, à boucher les trous des théories de l'époque.  La plus célèbre de ces béquilles scientifiques est sans doute l'éther. Parmi les plus récentes, pourrait bien figurer la matière noire. Suite aux derniers travaux des chercheurs dans ce domaine, l'Express titre : «Matière noire: ils ont cartographié l'invisible» (lien). Invisible? Certes. D'autant que la matière noire est hautement hypothétique.
 
Lundi 9 janvier 2012, lors d'une conférence de l'American Astronomical Society qui se tenait à Austin...

De nouvelles questions ont été soulevées concernant la naissance de la lune, suite à une nouvelle analyse qui a trouvé que des échantillons provenant de la Terre étaient pratiquement identique à ceux de la surface lunaire. L'étude (lien) contredit la théorie selon laquelle la Lune s'est formée après l'impact d'un objet de la taille de Mars nommée Théia (impacteur) avec la Terre il y a environ 4,5 milliards d'années.
 
A l'époque à la fois la Terre et Théia étaient encore partiellement fondus, faisant sombrer Théia dans le noyau terrestre, tandis que de plus légers éjectas et débris étaient jetés dans l'espace pour finir par s'amalgamer et former la Lune.
 
La nouvelle étude menée par Zhang Junjun, et ses collègues de l'université de Chicago, a comparé les rapports isotopiques de titane dans...