Rubrique « Espace » (48 résultats)


Apparemment, quelque chose a frappé Jupiter durant les premières heures du 10 septembre (11:35 UT), déclenchant une puissante une explosion dans l'atmosphère de la planète géante. C'est l'astronome amateur Dan Peterson Racine, dans le Wisconsin, qui l'a observé en premier à travers son télescope « Meade LX200 12 ».
 
« C'était un flash blanc brillant qui a duré seulement 1,5 à 2 secondes »,  rapporte-il. Un autre astronome amateur, George Hall de Dallas, au Texas, a pris un enregistrement vidéo de Jupiter à ce moment, et a confirmé l'apparition de la boule de feu avec la capture d'écran vidéo (image d'illustration).
 
L'explosion a été probablement causée par un petit astéroïde ou une comète qui aurait frappé Jupiter. Des effets similaires ont été observés en juin et en août 2010. Une analy...

Découvert le 19 juin 2004, l'astéroïde Apophis doit son nom au dieu des forces du chaos dans la mythologie égyptienne. Il a un diamètre de 270 m et suit une orbite proche de celle de la Terre. Pendant une période en 2004, on a pensé qu'Apophis s'écraserait sur la Terre en 2029, dégageant une énergie égale à l'explosion de 34 bombes nucléaires de Hiroshima.
 
Plus tard les chercheurs ont écarté cette hypothèse, mais une éventuelle collision est toujours possible plus tard, c'est dumoins ce que redoutent les Russes qui ont comme projet d'envoyer dans l'espace un « tracteur gravitationnel » à la rencontre de l'astéroïde Apophis, car d'après leurs calculs, la possibilité d'un impact théorique aurait lieu du côté de la Russie, en Eurasie...
 
Une possible collision avec la Terre le 13 avril 2036...

Le groupe LiftPort, une propriété privée située aux Etats-unis, avec l'ancien chercheur de la NASA, Michael Laine à sa tête, envisage de construire un ascenseur spatial vers la Lune. L'idée d'un ascenseur spatial implique une fusée pour le transport de personnes et cargaisons en orbite à l'aide d'un câble spécial.
 
La société californienne fondée par l'ancien ingénieur de la NASA a mis au point un moyen bon marché et facile d'obtenir de la surface lunaire. Le projet est fondé sur un ruban de câble spécial, sur lequel voyageront des modules de transport et des robots autonomes. Dans un premier temps, les chercheurs envisagent de tester le système sur la planète : l'ascenseur de test fera 2 kilomètres de haut. Par la suite, un système fonctionnel sera construit. Au départ, l'entreprise uti...

Une hypothèse cosmologique, se substituant à la théorie de Big Bang, a été formulée par des savants russes du Centre astro-spatial de l'Institut de la Physique, informe ITAR-TASS.
 
Les théoriciens russes ont formulé leur hypothèse après avoir pénétré de l'autre coté d'un trou noir.  "Bien sûr qu'il est impossible de pénétrer réellement dans un trou noir", a expliqué à ITAR-TASS le chef du département de l'astrophysique théorique, le docteur es-science Vladimir Loukach.
 
"Par contre, nous avons réussi à construire un modèle mathématique de passage des photons à travers de ces zones où les  lois de la théorie de relativité classique sont inapplicables".
 
Le trou noir est une formation où la pesanteur est si forte que même la lumière ou plus précisément les photons est incapable d'en échapper...

Lorsque Curiosity s'est posé sur Mars, le robot a pris des clichés de la surface de la Planète Rouge. Sur l'une d'elles, on peut apercevoir une tâche mystérieuse apparaître à l'horizon. Le plus étonnant est que cette tâche a disparu quelques heures plus tard. De quoi alimenter les spéculations sur ce que cela pourrait être.

Lorsque le robot vadrouilleur de la NASA Curiosity s'est posé sur la surface de Mars, celui-ci a immortalisé le moment en prenant des clichés de la Planète Rouge. Et, sur l'une d'elles, on peut distinguer une "faible mais distincte" tâche noire à l'horizon, rapporte le Los Angeles Times. Le plus étrange est que cette tâche avait disparu quelques heures plus tard puisqu'il n'apparaissait plus sur les clichés. Malgré de nombreuses suspicions d'une apparition martienne,...