Rubrique « Espace » (48 résultats)

Selon une nouvelle étude, de grandes quantités de matière noire n'entourent pas le Soleil, en dépit de certaines théories largement acceptées.

Certains scientifiques pensent que le Soleil est accompagné par la matière noire, qui est une substance invisible qui ne peut être détecté indirectement par la force gravitationnelle exercée par ses.

Les théories prédisent que la quantité moyenne de matière noire dans le cadre du Soleil de la galaxie devrait être de l'ordre de .88-livres à 2,2 livres-de la matière noire dans un volume de la taille de la Terre.

Cependant, une équipe de scientifiques en provenance du Chili ont découvert que ces théories ne correspondent pas aux faits d'observation.

Une équipe à l'aide du télescope MPG / ESO à l'ESO Observatoire de La Silla a cartographié les mouvemen...

Le profit de quelques billions de dollars est attendu par le directeur exécutif de Google Eric Schmidt, le co-fondateur de la compagnie Larry Page et le célèbre réalisateur hollywoodien James Cameron.
Il s'agit de l'extraction des minéraux utiles dans l'espace. Le fer et d'autres métaux vont être extraits des astéroides.

Le nombre de ceux qui souhaitent investir dans ce projet ambitieux, s'accroît du jour au lendemain : le milliardaire Ross Perot Junior, l'ex-directeur exécutif de Microsoft Charles Simonyi qui est allé deux fois en touriste dans l'espace, et même plusieurs employés de la NASA.

L'idée d'extraire des minéraux utiles, avant tout le fer et le nickel, des objets spatiaux ne date pas d'hier. Mais Iouri Karach de l'Académie russe de la navigation spatiale est convaincu que ce...

Des micro-organismes découverts à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) pourraient mettre hors de service les appareils, a annoncé aujourd'hui le Vice-président de l'Académie des Sciences russe Anatoli Grigoriev.

«Nous avons constaté une influence funeste de la microflore sur la station. Les organismes détériorent les métaux, ainsi que les polymères et peuvent entraîner une défaillance des appareils», a expliqué M. Grigoriev lors d'une conférence à Moscou.

Selon lui, la viabilité de ces micro-organismes est étonnante compte tenu des conditions extrêmes de l'espace.