Rubrique « Environnement » (123 résultats)

Détenteur, ou plutôt usurpateur de nombreux brevets sur le vivant, la quête de cette sombre firme ne prendra fin que lorsqu'ils contrôleront la totalité de la chaine alimentaire. Ce qu'ils semblent être en passe de concrétiser, puisque l'introduction d'une nouvelle espèce d'abeille génétiquement modifiée se fera au détriment des espèces naturelles existantes.
 
Sous couvert de vouloir « améliorer » le monde à grand coup de produits toxiques, ces tristes personnages responsables de la ruine de nombreux paysans, ainsi que de l'augmentation de troubles neurologiques de par le monde, n'auront de cesse que lorsqu'ils auront la main mise sur la totalité de l'alimentation mondiale, dont un chainon principal est... L'abeille !
 
Souvenez vous, « Qui contrôle la nourriture contrôle le monde ». Le ve...

La compagnie pétrolière d'Etat Petrobras a commencé l'exploration pétrolière et gazière dans l'une des régions les plus isolées d'Amazonie, mettant en danger plusieurs tribus indiennes isolées.
 
Des sources locales rapportent que Petrobras a installé 15 barges avec des générateurs de grande capacité, des pipelines et des engins miniers sur la rivière Tapauá dans l'Etat d'Amazonas. L'exploration s'effectue à proximité de sept territoires indigènes, dont ceux des Suruwaha, des Banawa, des Deni et des Paumari.
 
Bien que la Constitution brésilienne stipule que les peuples indigènes doivent être consultés sur tout projet qui affectera leurs terres, Petrobras a négligé de consulter les Indiens concernés de la région. La FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement, n'a pas non p...

Après Belo Monte, le bassin du rio Tapajós, l'un des principaux affluents de l'Amazone, est la nouvelle cible des constructeurs de grands barrages. Le gouvernement brésilien voudrait faire construire au moins quatre nouveaux grands barrages dans cette région préservée, à la biodiversité unique, et il a missionné un groupe d'entreprises - dont les françaises EDF et GDF Suez - pour réaliser les études d'impact environnemental. Pour prévenir toute velléité de rébellion chez les tribus de la zone, il leur a aussi donné l'appui de l'armée... Ou comment deux entreprises françaises se retrouvent au coeur du conflit de plus en plus tendu entre gouvernement brésilien et populations indigènes.
 
Groupe d'études du Tapajós (GET) : un nom en apparence inoffensif qui cache une démarche nettement plus ...

Pendant longtemps le village de Groesfaen dans le sud du Pays de Galles au Royaume-Uni était un endroit agréable à vivre. Pourtant, dés 2003 les habitants de Groesfaen dans le sud du Pays de Galles ont commencé à se plaindre des remugles immondes émanant de la carrière Brofiscin, une carrière profonde de 36 mètres, située aux abords du village. Plus alarmant encore, les eaux de la rivière qui passait près de la carrière ont commencé à virer orange vif.
 
Naturellement concernés, les résidents avaient exhortés les autorités locales d'enquêter. L'enquête a révélé qu'une usine de Monsanto de Newport, une ville située près de Groesfaen avait payé des entrepreneurs pour déverser illégalement des milliers de tonnes de produits chimiques cancérigènes dans la carrière Brofiscin entre 1965 et 197...

La justice indonésienne a condamné la société d'huile de palme Kallista Alam à verser 114 milliards de roupies (6,8 millions d'euros) de dommages et intérêts et 251 milliards supplémentaires (15,4 millions d'euros) pour la réhabilitation du terrain, pour avoir été coupable de déboisement illégal. Ce verdict est considéré comme « historique ».
 
Kallista Alam, qui s'est réservée le droit de faire appel, a été reconnue coupable d'avoir brûlé 1.000 hectares de tourbières dans la province d'Aceh, dans le nord de Sumatra, afin d'y planter des palmiers à huile.
 
Les tourbières sont considérées comme essentielles à la préservation des forêts primaires et leur destruction dégage de très importantes quantités de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. La région brûlée est pr...