Rubrique « Economie » (140 résultats)

Une erreur a été découverte, et pas des moindres, dans un document de travail du FMI concernant l'impact des politiques d'austérité sur l'économie. C'est un Français, Olivier Blanchard, économiste en chef du Fond Monétaire International, qui a remarqué cette erreur de modèle mathématique qui a mis à feu et à sang la Grèce, l'Espagne et l'Italie.
 
Et dire que ces types ont fait de grandes études pour découvrir une telle évidence...
 
C'est une information extraordinaire, dont les conséquences sont immenses, mais qui fait beaucoup moins parler que les dérives pathétiques d'un acteur célèbre, ou du mariage homosexuel. Un rapport de quarante quatre pages signé par un économiste en chef du FMI, un français, Olivier Blanchard. Il dit tout simplement que les plus hautes instances économiques mond...

Les États-Unis sont loin d'être tirés d'affaire malgré l'entente intervenue dans la nuit du Jour de l'An pour éviter de frapper le « mur fiscal », affirme le célèbre économiste Nouriel Roubini.
 
Selon lui, le dysfonctionnement du système politique américain fait en sorte que les États-Unis feront bientôt face à une nouvelle crise fiscale? dans deux mois.

« Si aucune action n'est prise d'ici le 1er mars, 110 milliards de réductions de dépenses entreront en vigueur »
, écrit dans le Financial Times celui qu'on surnomme Dr Doom, car il avait prévu la crise financière de 2007-2008. Les défis seront donc de taille pour les républicains et les démocrates déjà à couteaux tirés.
 
D'une part, la dette américaine atteindra son plafond. Il a été plusieurs fois renégocié dans le passé, mais ce proces...

Soutenue par des multinationales, la Commission européenne pousse secrètement à la privatisation de l'eau en Europe, affirme le site de la télévision allemande « Monitor ». L'accès à l'eau de qualité est reconnue comme un droit fondamental par l'ONU, mais si ces multinationales parviennent à obtenir ce qu'elles souhaitent, elles pourront se partager un pactole constitué de milliards d'euros.
 
La Commission a commencé à promouvoir la privatisation de l'eau pour les pays touchés par la crise et qui ont bénéficié de plans d'urgence, comme la Grèce et le Portugal par exemple. La troïka a parfois imposé cette privatisation, qui est alors expressément prévue dans les contrats qu'elle leur fait signer. En Grèce, les grands aqueducs d'Athènes et de Thessalonique ont été vendus. Pour le consommat...

Depuis l'élection présidentielle du 6 novembre 2012, la presse américaine ne parle plus que d'une chose : le « fiscal cliff ». Traduit littéralement par « falaise fiscale », le public français lui préfère le tout aussi imagé « mur budgétaire ». De nombreuses expressions pour un phénomène qui reste encore flou pour beaucoup.
 
On a encore entendu parler du fameux mur pas plus tard que ce samedi 29 décembre : Barack Obama a affirmé cette nuit qu'un accord budgétaire restait possible avec le Congrès avant mardi pour éviter une cure d'austérité forcée aux Etats-Unis, se disant « modestement optimiste » quant aux perspectives d'aboutissement de négociations en cours au Sénat.
 
« Nous pouvons toujours parvenir à un accord »
 
, a déclaré le président américain lors d'une courte intervention à la ...

Depuis plusieurs trimestres, le feuilleton Dexia devient exaspérant. Des milliards sont injectés (en partie par le gouvernement français) dans cette banque tandis que les mesures d'austérité pleuvent sur les contribuables, sans oublier les contributions à verser à M. le Marché, de plus en plus gourmand selon son appétit gargantuesque, traduit par l'évolution des taux d'intérêt.
 
Entre les 7-8 novembre 2012, on a de nouveau injecté 5,5 milliards d'euros dans la banque Dexia grâce aux décisions prises principalement par les ministres des Finances de la France et de la Belgique.
 
« Officiellement, la banque est en cours de démantèlement, mais les Etats belge, français et luxembourgeois garantissent encore (jusqu'à fin 2099) les 90 milliards d'euros d'actifs toxiques invendables qui sont nich...