Rubrique « Economie » (140 résultats)

Avec la crise récente à Chypre et la taxation des comptes bancaires de particuliers comme vous et moi, il était à craindre que cet évènement isolé jusque-la soit le fruit d'un « stress test » en vue d'une généralisation de cette pratique aux autres pays en difficulté de la zone euro. Ces craintes semblent être fondées, et nous pourrions bien être les prochaines victimes de ce plan machiavélique, car au cas ou vous ne le sauriez pas, et ce malgré les déclarations de « normal 1er », la situation bancaire en France va mal...
 
La France reste, que ce soit en valeur ou bien en pourcentage du PIB, l'un des pays les plus exposés au monde aux pays en difficulté de la zone (Portugal, Irlande, Chypre, Italie, Grèce, l'Espagne...), principalement via son exposition énorme à l'Italie. Pour rappel, l...

Des noms de sociétés qui ont retiré une grande partie de leurs dépôts en euros, en dollars et en roubles conservés dans les banques chypriotes ont été dévoilés...
 
Les transferts d'argent qui représentent très souvent des montants astronomiques ont eu lieu 15 jours avant la fermeture du système bancaire, soit entre le 1er et le 15 Mars 2013. Ces sociétés semblent donc avoir eu des informations sur une taxation imminente des dépôts situaient dans les banques chypriotes.
 
Le gouvernement de Nikos Anastasiadis est fortement exposé, puisque dans certains cas les transferts de fonds vers l'étranger ont été faits par des sociétés et des personnes proches ou liées directement au Président de la République, comme Loutsios, qui, trois jours avant la décision de ponctionner les dépôts, transféra 21...

A Chypre, au cours de la semaine passée, tandis que les citoyens ordinaires faisaient la queue aux distributeurs automatiques de billets pour retirer quelques centaines d'euros, d'autres déposants ont utilisé tout un ensemble de techniques pour accéder à leur argent, et le mettre en sécurité.
 
Alors que les dirigeants européens réfléchissaient à une solution pour éviter à Chypre de tomber en faillite, ils ont compris que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu'ils ont appris que la Banque Centrale de Chypre avait emprunté plus de liquidités à la BCE que ce qui aurait été nécessité par ces retraits aux distributeurs de billets, rapporte Reuters :

« Personne ne sait exactement combien d'argent est sorti des banques de Chypre, ni où il est allé. Les deux banques au centre de la crise, C...

Le métier principal de la banque est de prêter de l'argent qu'elle n'a pas. Alors, pour attirer à elle les fonds qu'elle louera à des emprunteurs, sous forme de loyers avec intérêts, elle rémunère les dépôts des épargnants. Il ne lui est pas nécessaire de disposer en fond propre l'équivalent de ce qu'elle prête. Car elle met dans la balance les loyers qu'elle perçoit sous forme de remboursement d'emprunts de ses débiteurs, pour rassurer ses créanciers. L'équilibre est donc précaire et tient aussi longtemps qu'elle donne le sentiment de disposer de plus d'argent qu'elle n'en prête, même si cette balance est purement virtuelle. Si bien que lorsqu'elle est dans l'incapacité de démontrer que ses revenus couvrent les prêts qu'elle a consentis, le système vacille.
 
En 2008, les principales ban...

Afin de réduire le montant emprunté pour éviter la faillite, les bailleurs de fonds internationaux ont demandé à Chypre d'instaurer une taxe exceptionnelle de 6,75% sur tous les dépôts bancaires en-deçà de 100.000 euros et de 9,9% au-delà de ce seuil, ainsi qu'une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts.
 
Cette décision, annoncée dans la nuit de vendredi à samedi, concerne toutes les personnes résidant sur l'île. Si des queues se sont formées devant certains distributeurs samedi matin, les agences bancaires étaient fermées pour le week-end, et jusqu'à mardi matin, lundi étant férié sur l'île...
 
Chypriotes et résidents étrangers de l'île méditerranéenne étaient sous le choc samedi 16 mars après l'annonce d'un accord avec l'Union européenne sur un plan de sauvetage de 10 milliar...