Rubrique « Divers » (36 résultats)

Un étudiant américain du Maryland a affirmé à la police avoir tué son colocataire, avant de le découper et de manger son coeur et des parties de son cerveau, rapportaient jeudi les médias américains, quelques jours après une affaire de cannibalisme à MiamiAlexander Kinyua, un jeune homme Noir de 21 ans étudiant à la Morgan State University de Baltimore (Maryland), a été interpellé mardi après la découverte dans sa maison dans le comté de Harford, par son frère, de la tête et des mains de la victime, selon le Baltimore Sun.
 
La victime, Kujoe Bonsafo Agyei-Kodie, un homme de 37 ans, était portée disparue depuis vendredi, selon le journal, qui publie une photo du tueur présumé. L'étudiant, qui fait jeudi à la police sa macabre confession, a été inculpé d'assassinat.
 
Cette affaire intervi...

Cannibalisme, automutilation et démembrement : les derniers faits divers font froid dans le dos. Après l'histoire du cannibale du Miami (lien) qui a mangé le visage d'un homme encore vivant en pleine rue et celle de l'homme du New Jersey jetant des bouts de son intestin à la tête de policiers éberlués (lien), la folie mutilatoire a même touché la France, hier, avec l'histoire de cet homme de Montauban qui aurait arraché l'oreille droite de sa victime pour la mâcher aux deux tiers (lien).
 
Mais, comme le rappelait Le Monde des religions (lien), les histoires de cannibalisme, aussi horribles soient-elles, ne sont pas nouvelles. Il y a à peine une semaine, on découvrait l'histoire de ce Chinois qui dépeçait ses victimes et vendait leur chair sur le marché en la faisant passer pour de la via...

Mark Sawyer, 53 ans, était pourtant venu sur les rivières et les lacs du "Cambridgeshire" pour y pêcher d'abord de la carpe. Quelle ne fut pas son étonnement lorsque dès sa première prise, il ferra un poisson mutant avec un corps de poisson rouge, une tête de gardon et la nageoire d'une brème
 
"Au début, j'ai cru que c'était un poisson rouge commun, mais quand je l'ai regardé de plus près, je me suis vite rendu compte que cette capture n'était pas normale."
 
"Le poisson semblait avoir la tête d'un gardon, le corps et la queue d'un poisson rouge et la nageoire arrière d'une brème"

Le Dr Paul Garner, qui a examiné le spécimen, a déclaré: "Sa tête provient probablement d'une carpe , et son corps d'une bréme, mais ses nageoires et sa queue longues appartiennent appartiennent eux à la famille...

La scène est si incroyable que le «Miami Herald» n'a pu la décrire autrement qu'en faisant référence à Hannibal Lecter, le célèbre tueur cannibale des romans de Thomas Harris. Samedi dernier, sur la piste cyclable bordant une bretelle autoroutière de Miami, en Floride, un homme a été surpris alors qu'il dévorait le visage d'un autre homme.

L'agresseur et sa victime étaient nus, et selon un témoin interrogé par la chaîne de télévision WSVN, « l'homme le déchiquetait avec sa bouche ». « Je lui ai dit: "Dégage". Mais le mec s'est contenté de continuer à manger la chair de l'autre », a confié Larry Vega.

Averti par Vega, un policier s'est précipité sur la scène. Il a d'abord mis en garde l'agresseur, qui mâchait encore la chair de sa victime en grognant. Lorsque l'homme a fait mine de mordr...

Les pirates radicaux ont repris le combat de Hotz, même si celui-ci ne s'est jamais considéré comme l'objet d'une cause.
 
Durant l'été 2007, Apple a sorti l'iPhone, en partenariat exclusif avec AT&T. George Hotz, un jeune de dix-sept ans originaire de Glen Rock (New Jersey), était alors abonné à T-Mobile. Il voulait un iPhone, mais il voulait aussi téléphoner en utilisant son réseau habituel, il a donc décidé de pirater le téléphone. Tout acte de piratage pose le même défi à la base: comment détourner la fonction pour laquelle quelque chose a été conçu. En un sens, le piratage est un acte d'hypnose. Comme Hotz le décrit, le secret est de découvrir comment parler à l'objet, puis de le persuader de vous obéir. Après des semaines de recherche avec d'autres hackers en ligne, Hotz a compris q...