Rubrique « Crise humanitaire » (50 résultats)

Pour la 25ème année, la maire de Vénissieux a signé des arrêtés interdisant les expulsions, les coupures d'eau, d'électricité et de gaz et les saisies immobilières, un mois après la fin de la trêve hivernale, et ce afin de protéger les personnes les plus en difficulté.

Il s'agit peut être d'un énième combat du pot de terre contre le pot de fer, mais le noble combat de cette femme altruiste est important et ne peut être ignoré. D'autant plus qu'elle argumente d'une anecdote qui ne peut laisser insensible tant elle souligne les situations dramatiques que peuvent provoquer certaines expulsions :

Au moment d'une expulsion, ils ont trouvé une dame de 72 ans pendue derrière la porte. Ce sont des choses qui marquent une vie et des élus

Elle ajoute sur son site internet que

Oui l’exclusion ...


Vous ressentez un mal être, un ras le bol général, un désaccord avec des valeurs pourtant admises autour de vous, bref, une envie d'ailleurs et de tout plaquer, mais que vous ne sauriez expliquer ?

Peut être faites vous parti de ces « éveillés » à qui on ne la fait plus, auquel cas vous avez déjà tout ou partie connaissance de ce qui suit, et ce désaccord qui tôt ou tard se transforme en colère, est profondément ancré en vous. Mais êtes vous sûr pour autant que cette ire légitime à vos yeux n'est pas le fruit savamment cultivé à votre insu par ce même néo-libéralisme qui vous dégoûte ?

Une analyse intéressante de l'indigné du canapé qui nous rappelle aussi qu'il est souvent utile de méditer sur son passé pour mieux choisir son avenir...

Le Veilleur

Pourquoi chercher le bonheur ailleurs q...

Pas besoin ici d'introduction superflue tant les exactions du groupe Bolloré sont monnaie courante en Afrique, à l'instar de Bernard Henri Lévy ou de bien d'autres « bienfaiteurs » pour qui piller un pays en voie de développement en échange d'une poignée de cacahuètes ne pose pas le moindre problème !

Comme d'habitude, aucun tapage médiatique ne viendra dénoncer ce vautour, et encore moins une de ses nombreuses sociétés, dont Bolloré Africa Logistics, qui sévit dans 41 pays : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire (Sitarail), Djibouti, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Libéria, Mali, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, Ré...

Le 18 mai, Thessalonique, dont l'agglomération dépasse un million d'habitants, devait voter pour ou contre la privatisation de son eau. Ce référendum populaire consultatif devait se tenir en même temps que les élections locales. Son organisation était soutenue par onze maires de l'agglomération, dont celui de Thessalonique. Qu'importe ! Le gouvernement grec du conservateur Antònis Samaràs a déclaré la consultation illégale.
 
C'est la « Troïka » - FMI, Banque centrale européenne et Commission européenne - qui exige de la Grèce de privatiser la gestion de l'eau dans les deux plus grandes villes du pays, Athènes et Thessalonique. L'entreprise qui gère la distribution de l'eau à Thessalonique (EYATH) est déjà une société anonyme. Elle reste cependant contrôlée par l'Etat à 51%, qui doit donc...

Un terrible glissement de terrain a eu lieu vendredi dans la province montagneuse du Badakhshan, au nord-est de l'Afghanistan. Le bilan de ce phénomène serait dû aux récentes précipitations en est à 2.100 morts.
 
Les autorités afghanes ont confirmé, samedi 3 mai, la mort d'environ 2100 villageois ensevelis vendredi sous 100 mètres de boue lors d'un violent glissement de terrain. Les secouristes n'ont plus d'espoir de retrouver des survivants, a déclaré samedi le gouverneur de la province du Badakhchan, dans le nord-est du pays. Les Nations unies avaient avancé jusque-là un bilan provisoire de 350 morts. Les secouristes, équipés de moyens rudimentaires, avaient peu d'espoir de retrouver des survivants après les pluies torrentielles ayant dévasté cette région pauvre, montagneuse et diffici...