Rubrique « Crise humanitaire » (47 résultats)

Le géant français Veolia fait encore parler de lui, et une fois encore il n'est pas question d'éloges pour cette multinationale pour qui la gestion de l'eau n'est qu'un prétexte afin de générer des bénéfices astronomiques, tout en se moquant éperdument de la qualité des services qu'elle est censée délivrer, et donc au mépris de la condition humaine.

A l'étranger, Veolia n'en est pas à son coup d'essai puisque la société qui s'est implantée en Inde navigue toujours entre scandales financiers, augmentation indécente des tarifs de l’eau, et conflits avec les résidents et les élus locaux. Selon un magazine indien, en juin 2013, sur trente projets, aucun n’aurait encore tenu ses promesses, bien que le prix de l’eau ait augmenté en moyenne de 100% !

De même en Roumanie ou la multinationale ...

Voici une autre des nombreuses et peu reluisantes facettes du géant énergétique français, qui à l’instar de ses concurrents et autre multinationales de tous pays, ne recule devant aucun obstacle pour augmenter ses bénéfices.

Comme vous allez le voir, EDF n’est pas le seul groupe hexagonal à avoir du sang sur les mains, puisque Engie, anciennement connu sous le nom de GDF Suez, participe également à ce massacre, et ce en nous assurant que « Nos valeurs définissent ce qui nous rassemble. Elles guident nos actions et s’expriment dans le quotidien des équipes d’Engie à travers le monde ».

Les pauvres consommateurs que nous sommes n’avons que peu de d’alternatives et participons malgré nous et parfois sans le savoir aux expropriations et meurtres de familles entières. Il s’agit la de notre...

Pour la 25ème année, la maire de Vénissieux a signé des arrêtés interdisant les expulsions, les coupures d'eau, d'électricité et de gaz et les saisies immobilières, un mois après la fin de la trêve hivernale, et ce afin de protéger les personnes les plus en difficulté.

Il s'agit peut être d'un énième combat du pot de terre contre le pot de fer, mais le noble combat de cette femme altruiste est important et ne peut être ignoré. D'autant plus qu'elle argumente d'une anecdote qui ne peut laisser insensible tant elle souligne les situations dramatiques que peuvent provoquer certaines expulsions :

Au moment d'une expulsion, ils ont trouvé une dame de 72 ans pendue derrière la porte. Ce sont des choses qui marquent une vie et des élus

Elle ajoute sur son site internet que

Oui l’exclusion ...


Vous ressentez un mal être, un ras le bol général, un désaccord avec des valeurs pourtant admises autour de vous, bref, une envie d'ailleurs et de tout plaquer, mais que vous ne sauriez expliquer ?

Peut être faites vous parti de ces « éveillés » à qui on ne la fait plus, auquel cas vous avez déjà tout ou partie connaissance de ce qui suit, et ce désaccord qui tôt ou tard se transforme en colère, est profondément ancré en vous. Mais êtes vous sûr pour autant que cette ire légitime à vos yeux n'est pas le fruit savamment cultivé à votre insu par ce même néo-libéralisme qui vous dégoûte ?

Une analyse intéressante de l'indigné du canapé qui nous rappelle aussi qu'il est souvent utile de méditer sur son passé pour mieux choisir son avenir...

Le Veilleur

Pourquoi chercher le bonheur ailleurs q...

Pas besoin ici d'introduction superflue tant les exactions du groupe Bolloré sont monnaie courante en Afrique, à l'instar de Bernard Henri Lévy ou de bien d'autres « bienfaiteurs » pour qui piller un pays en voie de développement en échange d'une poignée de cacahuètes ne pose pas le moindre problème !

Comme d'habitude, aucun tapage médiatique ne viendra dénoncer ce vautour, et encore moins une de ses nombreuses sociétés, dont Bolloré Africa Logistics, qui sévit dans 41 pays : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire (Sitarail), Djibouti, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Libéria, Mali, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, Ré...