Rubrique « Climat » (112 résultats)

Des hivers encore plus rudes en 2014 et 2015 ! Un scientifique de l'UCL explique et balaie d'un revers de main la théorie du réchauffement climatique. Chimiste de renommée mondiale et président de l'European Chemical Society, István Markó (wiki) a pour collègue universitaire le vice-président du GIEC. Cela ne l'empêche pas d'être en désaccord total avec lui sur la question des changements climatiques.

Lors du sommet climatique de Durban en 2011, István Markó déclarait :
 
« Nous ne savons que peu de choses du climat terrestre, et les déclarations du GIEC sont utilisées dans un but politique... »
Marko Istvan, vous êtes professeur de chimie à l'UCL. Nous sortons d'un hiver très froid. Le mois de mars a été le plus froid de tous, depuis le début des années septante. Mais vous dites que ça n...

Je vous en parlais récemment dans un article intitulé « Le monde menacé par un nouvel âge de glace ? », mais avec précaution par manque de sources tangibles disponibles, mais mes craintes sur le sujet semblent se confirmer avec la venue de nouvelles analyses que je vous délivre ici.
 
Le témoignage d'un ancien militant du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) compétent et lucide (oui, je sais ca m'a surpris aussi...) vient étayer cette théorie dans laquelle notre avenir proche risque de s'avérer plutôt glacial ! Le veilleur
 
Selon Le Monde, la vague de froid qui, depuis mi-mars, touche l'Europe et l'Amérique du Nord est  « tout à fait exceptionnelle, par sa durée et son étendue », assure Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. Elle s'inscrit dans la f...

Le magazine The Economist a toujours considéré que les émissions de dioxyde de carbone provenant de sources artificielles sont la principale cause du réchauffement climatique.

Dans un éditorial cette semaine, il semble beaucoup moins certain...

« Les prédictions de réchauffement n'ont pas donné les résultats prévus, mais le pourquoi est un peu flou », admet la revue.
Les émissions de gaz à effet de serre ont grimpé en flèche au cours des 15 dernières années, note The Economist, avec 100 milliards de tonnes de carbone ajoutés à l'atmosphère entre 2000 et 2010. Pourtant, les températures de l'air et du sol pendant cette période sont restées pratiquement inchangées.
 
Pire, note le magazine, les températures ont été dans la fourchette la plus basse retenue par les différents modèles alarmiste...

Quand l'observation et l'analyse scientifique réelle fait taire les incantations vaudou des modèles informatiques tronqués du GIEC et de la clique politique politico-scientifique du dogme du réchauffement climatique anthropique.
 
Les sciences.. La Science en général, a été détourné par l'oligarchie à des fins économico-politiques et à grand renfort de subvention et de corruption. Les peuples doivent se réapproprier la Science? et tout le reste d'ailleurs ! Résistance 71
 
Un nouveau rapport (fichier pdf) écrit par le Dr David Whitehouse et publié aujourd'hui par la Global Warming Policy Foundation conclut qu'il n'y a eu aucune augmentation statistiquement signifiante des températures globales annuelles depuis 1997.
 
Après avoir analysé la litérature scientifique, le rapport conclut que la s...

L'information qui suit est pour le moment à prendre avec précaution, car malgré le sérieux à accorder au site « La voix de la russie », cet article ne cite aucune source quand aux scientifiques énoncés dans l'article. Je reste malgré tout d'accord avec de nombreux faits exposés ici, et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de publier cet article.
 
Ce dernier paraît peu de temps après un article propagandiste (et auquel je n'accorde aucun crédit) intitulé « La prochaine ère glaciaire retardée par le réchauffement climatique » publié récemment par laterredufutur et citant le site anglais London's global university comme source. J'ai de mon côté retrouvé la source de mars 2012 intitulée « Un nouvel âge de glace évité ? », recherches menées par l'équipe du Dr Luke Skinner et du professe...