Rubrique « Climat » (112 résultats)

Afin de ne pas modifier la doxa du réchauffement climatique, le dernier rapport du GIEC passe sous silence les études aux conclusions iconoclastes, fussent-elles bien fondées et menées par des climatologues reconnus.
 
Ce vendredi, le cinquième rapport du GIEC sur l'évolution du climat était dévoilé en grande pompe à Stockholm. Depuis des mois, les ténors du réchauffement climatique dû à l'Homme ont multiplié les exercices de musculation vocale et préparé la planète à la sortie de leur Bible climatique. Pourtant, le contenu de ce rapport ne s'écarte en rien des précédents. Il reprend avec la même monotonie, le même mantra martelée sans cesse depuis des années :
 
« l'Homme est responsable du réchauffement climatique actuel ! La faute en incombe à l'usage des énergies fossiles ! Le CO2 est...

La mouvance mondiale climatique change de bord. Avec l'article de David Rose dans le Daily Mail, de Matt Ridley dans le Wall Street JournalWe got it wrong on warming »), et cet excellent article de Ross McKitrick du  in the Financial Post, le message sceptique se généralise.
 
La guerre (climatique) n'est certes pas finie, mais la course à l'information dans la couverture médiatique est montée d'un bon cran. Maintenant et ce pour la première fois, il y a un élément de concurrence, les journaux sérieux ne veulent pas être largués. Les chefs de rédaction ont fini par réaliser que les sceptiques avaient des arguments qui tiennent la route.
 
En Australie, le grand échec de la taxe carbone dans les récentes élections produit toujours son onde de choc dans les informations, les institutions ...

En Allemagne, le débat climatique fait rage entre alarmistes voulant « transformer la société » au nom de la lutte contre le réchauffement climatique (comme, par exemple, Hans Joachim Schellnhuber), et climato sceptiques.
 
Ce débat a été ouvert par un pavé dans la mare jeté par le professeur Fritz Vahrenholt, un des pères du mouvement écologiste allemand et scientifique, qui a écrit un ouvrage destructeur pour les théories « réchauffistes » lorsque il s'est aperçu que les théories propagées par le GIEC étaient non seulement erronées, mais l'étaient sans doute volontairement, et donc avec une intention malhonnête. En langue française, ce débat semble quasi inexistant. La presse « mainstream » et la classe politique continuent de soutenir les politiques incroyablement dispendieuses de « l...

La banquise arctique fond paisiblement cet été, bien moins vite que l'année passée, comme en témoignent les nombreuses mesures satellites.
 
Enfer et damnation, notre été est un été normal ! Il n'est ni caniculaire, ni trop froid, au contraire des annonces apocalyptiques de certains de nos spécialistes en climatologie qui voudraient décidément tout ramener à un hypothétique réchauffement climatique anthropique (ie, dû à l'Homme). Encore une prédiction ratée, une de plus, à ajouter à l'interminable liste des prévisions erronées dont nous abreuvent depuis trop d'années les zélotes du barbecue mondial. Un été désespérément normal.
 
Quelle n'a donc pas été ma surprise en découvrant l'article de la Libre de ce 29 juillet 2013 intitulé : « L'incroyable transformation du Pôle Nord en lac ». Le Pô...

Je pense que ceux et celles qui me lisent depuis suffisament longtemps connaissent mes convictions à propos du soit disant « réchauffement climatique anthropique ». Malgré de nombreux détracteurs, les éléments dénoncant cette théorie officielle comme étant une des plus grandes escroqueries de tous les temps se font de plus en plus nombreuses.

Argument de poids en soi, de plus en plus de scientifiques y adhèrent, mettant à mal une hypothétique « théorie de la conspiration », cautionnée d'après certains par les géants du pétrole. Voici donc de nouveaux faits dont nous fait part Resistance 71. Le veilleur
 
Un nouvel article trouve que le réchauffement climatique global depuis le « petit âge glaciaire » est expliqué par des processus naturels et non pas les rejets de CO2 anthropiques.
 
Un nouv...