Rubrique « Aventures et voyages » (3 résultats)

Étudier durant sa jeunesse, trouver un emploi stable et bien rémunéré (à défaut d'être épanouissant), avoir un cercle d'amis, rencontrer l'âme sœur, se marier, acheter une maison, avoir un ou des enfants, ne pas faire trop de vagues durant son existence en attendant patiemment une retraite bien méritée, pour enfin « profiter » tant bien que mal de la vie qui reste, si toutefois vous avez la chance de pouvoir arriver en bonne santé jusqu'à cette dernière et ultime étape. C'est la vie « idéale » telle qu'elle nous est vendue par ce système, et depuis maintenant tellement longtemps que personne ne songerait à la remettre en question un seul instant.

Pourtant, c'est ignorer nos racines, car l'homme était nomade bien avant d'être sédentaire, mais sa quête de confort et de sécurité l'a amené...


Si certains d'entre-vous ont remarqué l'absence de publications sur le veilleur depuis une douzaine de jours, la raison en est simple : Ma compagne et moi sommes partis décompresser et profiter des derniers beaux jours ensoleillés de cette année 2016 sous le merveilleux ciel Corse...

Fin septembre, début octobre, une période en marge des habitudes estivales, mais cependant très bonne pour visiter l'Île de Beauté, et ce pour trois raisons :

  1. Touristes : Le nombre de touristes est très bas, puisque la majorité se situe généralement vers les périodes juin, juillet et août, et si comme moi vous avez en horreur ce flot de badauds de toutes nationalités, c'est top ;
  2. Ambiance : Découlant du faible nombre de touristes relaté au n° 1, l'ambiance générale est bien plus détendue, et du coup le...

« La dépression sera la maladie du 21ème siècle », clame l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour qui visiblement l'issue ne peut exister que dans la prescription d'un remède médicamenteux pour soigner ce « désordre psychologique ». Si cet état de trouble possède bien l'ampleur qu'on lui attribue, je doute pour ma part que la prise régulière d'anxiolytiques puisse solutionner le problème, tout au plus le masquer au prix d'effets secondaires non négligeables.

Il est évident à mes yeux que ce problème ne peut être soigné par le même système qui l'a engendré. Depuis la plus petite enfance, ce dernier nous martèle ses règles, allant à l'encontre de toute empathie ou bon sens, détruisant les repères nécessaires au développement personnel harmonieux d'un individu, et ce afin de mieux ...