Rubrique « Archéologie » (41 résultats)

Vous vous souvenez peut-être de la possible découverte, mi-août, de pyramides dans le désert égyptien grâce à Google Earth (lien). De son bureau de Caroline du Nord, une archéologue américaine avait cru repérer deux sites dans le bassin du Nil, à 150 kilomètres l'un de l'autre, présentant des monticules de forme inhabituelle. L'un trois fois plus grand que le site de Gizeh, l'autre à la disposition semblable à ce même site.

Mais en fait, non. Paola Davoli, une égyptologue italienne de l'université de Salento qui a longtemps étudié la région, a écrit à NBC News (lien) pour expliquer que s'il y a peut-être quelques ruines dans ces zones, il ne s'agit pas de pyramides.

« Les sites visibles sur Google Earth sont bien connus depuis 1925, quand ils ont été étudiés par Gertrude Caton-Thompson ...

Ce dossier n'a pas pour but d'essayer de démontrer qu'une théorie est vraie ou non pas plus que d'affirmer qu'un fait non expliqué est obligatoirement un mystère. C'est avant tout une réflexion sur un thème qui a fait couler beaucoup d'encre : le refroidissement de la planète ou période glaciaire.
 
Ce que l'on a appelé le « mystère des mammouths gelés » est intéressant du fait qu'il nous oblige à nous poser un certain nombre de questions sur les causes de ces bouleversements climatiques qui semblent cycliques. Je vous invite donc à partager cette réflexion et éventuellement à y apporter des réponses.
 
La théorie de la surfusion (wiki) est très plausible et pourrait bien expliquer ce gel instantané qui a entraîné la mort des mammouths. Le centre national de la recherche scientifique (CNRS)...

Parmis les nombreux mystères archéologiques existants qui couvrent de leur voile l'histoire de notre planète et des civilisations qui y ont vécu, nombre d'entre eux font référence ou évoquent la possible existence très ancienne de civilisations ayant laissé des traces. Le crâne de Broken Hill fait parti de ces éléments laissant perplexes la plupart des scientifiques...

Ce crâne qui appartient à un homme de type néandertalien est exposé au musée d'Histoire naturelle de Londres. Ce crâne met en évidence une blessure qui a été infligée par des moyens inconnus. J'emploie le terme « inconnu » car les résultats de l'analyse du crâne sont en opposition totale avec tout ce que nous connaissons de l'évolution de l'Homme.
 
Ce crâne a été trouvé en 1921, près de Broken Hill, dans ce qui était alors ...

Qui a bien pu creuser ce gigantesque pays souterrain ? D'où viennent ces villes, toutes reliées par des tunnels, pourvues de confort, canalisations d'eau, toilettes, puits de lumière ? Et pourquoi plus on descend, plus les plafonds des tunnels sont élevés ? Et de quand datent ces mystérieux habitats troglodytes ? Autant de questions qui en soulèvent bien d'autres...
 
Turquie, Cappadoce, environs de Nevsehir, vers -4000 :
 
« Les premiers habitants d'Anatolie, les Hittites, ont creusé des habitats à même la roche tendre des falaises dans le but de se protéger des éléments et de s'y réfugier en cas d'attaque. Plus tard, au 6° siècle, poussant la stratégie défensive à l'extrême, les habitants se sont construits des villes entièrement souterraines, pour échapper aux invasions des Perses et des...

Plus besoin de traîner ses guêtres dans le sable brûlant pour jouer les Indiana Jones. L'archéologue américaine Angela Micol a fait une découverte intéressante en restant assise devant son ordinateur en Caroline du Nord.
 
La spécialiste, qui analyse des images satellites depuis 10 ans, vient de découvrir deux sites encore inconnus dans le bassin du Nil. Sa source d'information: l'outil Google Earth (lien) !
 
Le premier semble comporter quatre pyramides, dont la plus grande mesure 45 mètres de côté, rapporte Angela Micol sur sa page internet (indisponible au moment de la publication de cet article).
 
Le second site pourrait également abriter quatre pyramides de 30 et 76 mètres de côté. Pour l'égyptologue Nabil Selim, la taille des petites buttes rappelle les pyramides de la 13e Dynastie.

L...