Rubrique « Alimentation » (16 résultats)


Voilà une nouvelle qui va ravir les écolos de tout poil ainsi que les végétariens et autres défenseurs de la cause animale... Du moins au premier abord. En effet, l'information paraît réjouissante puisqu'une société a conçu un lait artificiel annoncé pour être similaire en tous points au lait de vache traditionnel, mais nécessitant 98 % d'eau en moins, ce qui à lui seul est un argument massue à l'heure ou l'état de cette ressource vitale dans le monde est alarmant.

Cependant, si le concept est plus que séduisant, un petit détail me chagrine dans le procédé de fabrication de ce lait synthétique, celui de l'utilisation de substances génétiquement modifiées. Dans l'immédiat, ne connaissant pas les possibles répercussions négatives et autres effets secondaires, la méfiance me pousse à garder...

Vous qui pensez échapper à la malbouffe et donc forcément manger sainement en consommant « Bio », vous risquez de tomber de haut en apprenant la triste réalité de cet autre business des lobbies de l'agroalimentaire.

Si vous faites partie des éclairés (ou chanceux) qui achètent leurs aliments en circuit court auprès des petits producteurs locaux, vous n'êtes probablement que peu ou pas affectés par le sujet. Si par contre en bon consommateur que vous êtes, vous pensez être à l'abri en faisant confiance à la petite étiquette verte apposée sur l'emballage, c'est une autre histoire...

Dites-vous bien que ceux qui décident pour vous des normes à respecter pour mériter l'autorisation du label « Bio » sur un produit sont à la Commission européenne de Bruxelles, la ou ces mêmes « experts » fi...

Je n’ai pas trouvé d’autre mot que l’esclavagisme pour qualifier ce refus des besoins humains élémentaires aux ouvriers par des employeurs aux yeux desquels seul le mot « productivité » compte. Vous imaginez le tableau ? En être réduit à porter des couches car on vous refuse le droit de faire vos besoins, et vous oblige ainsi à uriner et vous déféquer dessus ? Honteux, abject, ignoble, les qualificatifs ne manquent pas !

Comme le souligne à juste titre le site Quartz

Quand vous achetez votre poulet au supermarché ou quand vous mangez au KFC, l’étiquette ne mentionnera jamais les informations choquantes sur les gens qui rendent ce repas possible. Elle ne mentionnera pas, par exemple, que les employés qui ont préparé ce poulet ont peut-être dû porter une couche en travaillant.

Ne riez...


La consommation massive de boissons sucrées est largement reconnue comme l’une des causes de l’épidémie d’obésité et de diabète (entre autres) qui frappe les pays occidentaux dont la France, mais les géants des sodas semblent avoir trouvé la parade : Financer/corrompre (rayer la mention inutile) des institutions publiques pour les inciter à « répandre la bonne parole ».

Heureusement, l’association Foodwatch veille au grain et rend publique la liste des associations et institutions publiques hexagonales qui ont bénéficié des largesses de Coca-Cola France. Pour l’association, ces financements (7 millions d’euros au total) « sont savamment employés à brouiller le débat », en vantant les bienfaits des boissons light ou édulcorées comme substitut aux sodas traditionnels, alors qu’elles sont p...


Les réjouissances consécutives au récent constat de la dégringolade des profits du géant Monsanto auront étés de courte durée. Le site reporterre.net nous alerte sur les nouvelles techniques de modification génétique, ainsi que sur une faille législative qui pourrait permettre aux ogm « nouvelle génération » d'infiltrer bientôt vos caddies et assiettes en toute impunité !

Pour les géants de l'agro-alimentaire, toutes les méthodes d'enfumage sont bonnes pour leur permettre d'arriver à leurs fins, et cette fois ci on atteint des sommets, puisqu'il est question ni plus ni moins d'autoriser à terme la mise en vente d'organismes génétiquement modifiés « non ogm », qui ne seront de fait pas étiquetés comme issus de manipulations génétiques !

En langage clair « On vous pisse dessus sans même ess...