Rubrique « Agriculture » (38 résultats)

La multinationale agrochimique suisse Syngenta a réussi à faire breveter un poivron, provoquant ainsi une véritable mobilisation de représentants de toute l'Europe pour demander son annulation.

C'est la première fois que le brevetage d'un légume suscite, en Europe, un tel tollé, une telle résistance. Avec, à la clé, une petite question toute simple : des entreprises privées peuvent-elles « inventer » et s'approprier des organismes vivants, des plantes, des animaux, en les faisant breveter ?
 
Le saviez-vous ? comme dirait Nicolas Hulot aux « Guignols de l'info » : en mai 2013, l'Office européen des brevets octroyait à Syngenta un brevet garantissant à la firme suisse les droits exclusifs sur un poivron issu du croisement entre un poivron commercialisé et une variété originaire de Jamaïqu...

Un nouveau type de transactions, sur des milliers d'hectares de terres, inquiète le secteur agricole. Des fonds souverains moyen-orientaux ou chinois, des fonds de pensions de nationalités variées, ou tout simplement de riches capitalistes, qui rachètent d'immenses étendues de terres agricoles.
 
Non pour toucher des fermages d'exploitants locaux, mais pour y construire d'immenses fermes dont la production sera directement exportée soit vers leur pays d'origine, soit vers le marché international. Le phénomène n'est pas nouveau quand on parle de l'Afrique ou d'anciens sovkhozes ou kolkhozes d'Europe orientale...
 
« Avec les crises alimentaires de 2008, bien des investisseurs ont compris que le monde se trouvait dans une perspective de rareté de la biomasse »
, explique Robert Levesque, dire...

Monsanto et ses petits amis n'ayant pas depuis quelques temps fait parler d'eux, cela paraissait presque louche. Malheureusement, ils sont de retour et ont repris du poil de la bête depuis leurs dernières déculottées ! Voici les derniers évènements en date concernant ces sinistres personnages ayant pour quête de détenir l'alimentation mondiale entre leurs mains. Le veilleur

La cour suprême des Etats-Unis donne raison à Monsanto

La cour suprême des Etats-Unis donne victoire à Monsanto contre les agriculteurs au sujet des patentes de graines et leur possibilité de poursuivre en justice. La cour suprême des Etats-Unis a maintenu la férule du géant de la biotechnologie Monsanto sur les patentes des graines génétiquement modifiées et la capacité de l'entreprise d'attaquer en justice les ag...

En mai dernier, des petits maraîchers ont reçu la visite d'un agent de la répression des fraudes, sur un marché en Ariège. Leur délit : vendre des plants de tomates non inscrites au catalogue officiel, et ne pas disposer de la carte de l'interprofession nationale des semences et des plants. Alors qu'ils encourent une amende potentielle de 450 euros, un collectif d'organisations appelle à un rassemblement le 15 janvier devant le siège de la répression des fraudes à Toulouse. Basta ! relaie leur appel.
 
L'Etat prétend ne pas avoir de moyens pour contrôler Monsanto, Spanghero ou les autres multinationales du commerce international et de la « malbouffe ». Mais il en trouve pour contrôler des petits maraîchers qui vendent sur les marchés de proximité quelques plants de tomates ou de poivrons ...

Un nouveau maïs OGM pourrait-il bientôt être autorisé à la culture en Europe ? Un arrêt [1] de la Cour de justice de l'Union européenne oblige la Commission à rouvrir le dossier du TC1507, un maïs développé par le semencier américain Pioneer Hi-Bred.
 
La première demande d'autorisation de mise en culture de ce maïs transgénique remonte... à juillet 2001 ! Après un avis positif de l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) délivré en 2005, la Commission européenne a présenté en 2009 une proposition d'autorisation du TC1507 à un collège d'experts des États membres. Mais ceux-ci n'ont pas réussi à se mettre d'accord, à cause de la dangerosité supposée de l'OGM.
 
La Commission devait dès lors soumettre la proposition au Conseil des ministres de l'Union européenne. Ce qu'elle n'a ja...