Rubrique « Agriculture » (38 résultats)


Alors que la Grande Bretagne vient de quitter l'Union Européenne et que l'idée d'un référendum invitant la France à lui emboîter le pas sont sur toutes les lèvres, voici une autre triste conséquence de l’Europe politique et commerciale : La disparition programmée des agriculteurs !

Parce que c'est bien joli d'aller au supermarché du coin acheter des fruits et légumes à prix bon marché, mais vous achetez pour cela des produits provenants d'autres pays, au détriment des producteurs locaux, ou à défaut, hexagonaux, pour le plus grand bonheur de multinationales qui s'en mettent plein les poches.

Conséquence, nos agriculteurs (et je ne parle pas des usines du type mille vaches) sont obligés de travailler toujours plus et investir dans des machines pour respecter les exigences des grandes surfa...


Tout le monde connaît Monsanto, le monstre (à plus d'un titre) de l'agro-alimentaire dont la sinistre réputation n'est plus à faire. Mais certains d'entre-vous ne connaissent peut être pas ou mal un autre géant tout aussi glauque qui n'a pas à rougir devant le premier, à savoir Syngenta.

Pour rappel, Syngenta est une société suisse spécialisée dans la chimie et l'agroalimentaire, issue de la fusion des sociétés AstraZeneca et Novartis. Elle est le leader mondial dans la recherche liée à l'agriculture, en particulier la production de produits phytosanitaires et semences. Syngenta emploie environ 25 000 personnes dans plus de 90 pays (chiffres de 2009).

Un passage provenant de wikipédia est éloquent :

Selon des médias alter-mondialistes, Syngenta serait l'employeur d'une milice privée qui in...


C'était à prévoir, les bénéfices du géant Monsanto sont à la baisse, et cette tendance devrait théoriquement s'accentuer pour les mois/années à venir... Théoriquement, car si en effet de nombreux facteurs sont responsables de cette baisse notoire de profits, ne perdons pas de vue que le lobby de l'agro-alimentaire a le bras long et peut encore nous réserver certaines surprises.

Tout comme les organismes banquiers ainsi que pharmaceutiques, le business faramineux de l'agro-alimentaire bénéficie d'une protection gouvernementale à peine dissimulée, et les pressions qu'exercent ses représentants auprès de la commission européenne de Bruxelles leur ouvre de nombreuses portes, à l'image de la récente affaire de blanchiment du glyphosate cancérigène de Monsanto par Bruxelles.

Certains d'entr...

Six OGM différents ont été détectés dans des semences de maïs « certifiées sans OGM » vendues en France en 2013 et 2014 par le semencier espagnol Semillas Fitó ! Une situation inacceptable que nous dénonçons, alors que la loi sur l'interdiction du maïs OGM en France est en débat cet après-midi même à l'Assemblée nationale.
 
Mise à jour du 16 avril 2014, 16h20 - Le cabinet de M. Stéphane Le Foll a pris contact avec Greenpeace pour avoir plus de renseignements et mener son enquête, en lien avec la répression des fraudes. Nous resterons vigilants quant aux suites de cette affaire.
 
Six OGM détectés dans des semences de maïs « certifiées sans OGM »
 
Nous avons fait tester par le laboratoire indépendant Eurofins, 3 échantillons aléatoires de semences de maïs d'environ 3 kilos, commercialisés en...

De nouvelles inquiétudes viennent perturber la pseudo suprématie du géant Monsanto. En effet, une étude scientifique montre que le maïs transgénique est devenu impuissant contre la chrysomèle de maïs, l'insecte contre lequel il était conçu !
 
Dans une précédente publication « Afrique du Sud : Quand la nature donne une leçon de génétique à Monsanto », les généticiens de la tristement célèbre société américaine avaient étés confrontés à un papillon de nuit qui avait développé un système de défense contre la toxine d'un maïs OGM, balayant ainsi plusieurs années de recherches. C'est aujourd'hui au tour de la chrysomèle des racines (Diabrotica virgifera virgifera), un petit insecte de la famille des coléoptères mesurant quelques millimètres, de remettre les pendules à l'heure ! Le veilleur
 
Ap...