Rubrique « Activité solaire » (43 résultats)

La tache solaire AR1515 à été très active depuis le début de ce mois de juillet, avec pas moins de quatre éruptions de classe M ces derniers jours, toutes très puissantes, allant de force 5.4 à 5.6.
 
Les experts de la NASA Solar Dynamics Observatory (lien) ayant éxaminé cette tache très active ont estimés que la probabilité de fortes éruptions solaires de classe X avant la fin de semaine était à prévoir, et ils avaient raison.
 
Le 6 Juillet à 23H08 (temps UTC), la tache solaire AR1515 a éclaté, générant une éruption solaire de classe X1.1, accompagnée d'une puissante éjection de masse coronale (CME) dans l'espace, la NASA Solar Dynamics Observatory a enregistré un flash ultraviolet extrême.
 
Selon le Solar and Heliospheric Observatory, l'ejection de masse coronale semble se diriger au sud ...

Tandis que des millions de zombies intellectuels et émotionnels anglais se traînaient au rythme des récentes célébrations du « Jubilé » de la reine d'Angleterre, une véritable apocalypse zombie (du genre mangeur de chair) se déroulait aux États-Unis.
 
Au cours de ces deux derniers mois, il n'y a eu pas moins (et probablement plus) de 18 cas de personnes qui ont mangé, ou autrement abusé, de leur propre chair ou de celle des autres. La plupart de ces événements bizarres ont eu lieu, pour une raison quelconque, aux États-Unis. Le cas le plus frappant fut celui de Rudy Eugene et Ronald Poppo à Miami, en Floride. Les éléments de base de cette affaire, qui s'est produite le 26 mai, sont décrits comme suit par un témoin :
 
« Il (Eugène) déchirait son visage (celui de Poppo) avec ses dents », a ...

Une étude récemment publiée dans la revue Nature Geoscience indique qu'une équipe de chercheurs européens a découvert qu'un grand minimum d'activité solaire peut affecter les conditions météorologiques. Des scientifiques du centre allemand de recherches en géosciences (GFZ), en collaboration avec des collègues néerlandais et suédois, ont apporté des preuves sur le rapport entre un climat/activité solaire sur plusieurs centaines d'années. Un refroidissement soudain en Europe, associé à une augmentation de l'humidité et de conditions venteuses, a coïncidé avec une réduction de l'activité solaire il y a 2.800 années.
 
Les chercheurs ont examiné des sédiments annuels stratifiés du lac Meerfelder Maar, en Allemagne occidentale, pour déterminer les variations de la force du vent et l'activité...

Depuis quelques jours, un remarquable archipel de taches sombres macule l'hémisphère sud du Soleil. Cette région active désignée comme AR 1504 a produit deux éruptions relativement importantes. La première, classée M1 (modérée) s'est déroulée le mercredi 13 juin à 13h19 TU (15h19 en France métropolitaine) et a été suivie d'une éjection de masse coronale.
 
Selon les projections de la NOAA (lien), la bouffée de particules solaires devrait se frotter à la magnétosphère terrestre ce samedi 16 juin, provoquant quelques aurores polaires (mais pas de nuit au pôle nord).
 
La seconde éruption vient d'être observée. D'une intensité légèrement supérieure (M1.9), elle fut de longue durée, plus d'une heure ! D'autres images et informations sont à venir.

Les prévisionnistes météorologiques spatiaux surveillent étroitement une grande collection de taches solaires qui pourrait déclencher des rafales d'énergie ou de particules chargées vers la Terre dans les prochains jours. La région 1476, cette tache sombre ressemblant aux îles Hawaii sur la photo, est situé près du centre de la face du soleil vu de la Terre, mais n'a pas encore agit de façon importante. Les taches solaires sont des concentrations de flux magnétique sur la surface du soleil, qui donnent souvent lieu à des phénomènes éruptifs tels que les éruptions solaires (les rejets de rayonnement) ou éjections de masse coronale (jets de plasma).

Les éjections de masse coronale, ou CME, peuvent provoquer des orages géomagnétiques qui perturbent les communications par satellite ou les ...