Rubrique « Activité sismique » (116 résultats)

Quelques jours seulement après un essaim de séismes au Kamtchatka (Russie), de nouvelles manifestations de forte ampleur viennent d'avoir lieu, encore une fois aux abords de la plaque pacifique.

Cette nouvelle série de séismes était prévisible et dénote clairement une intensification de l'activité tectonique sur la zone de la grande ceinture de feu. Nous pouvons nous attendre également à une augmentation significative de l'activité volcanique le long de la ceinture, particulièrement dans la région de l'arc des Kouriles-Kamtchatka. La possibilité de nouveaux séismes aux abords du Japon sont également à redouter... Le veilleur
 
Un puissant séisme de magnitude 8.3 frappe l'Extrême-Orient russe
 
Un puissant tremblement  de terre d'une magnitude de 8,3 sur l'échelle de Richter a été enregistré ...

Je publiais le mois dernier un article évoquant les changements terrestres majeurs en train de s'opérer au niveau des plaques tectoniques. Des évènements nouveaux viennent conforter cette théorie après une courte période d'accalmie, et il n'est pas impossible que le récent regain de l'activité solaire en soit responsable ou n'y ait contribué. Le veilleur

Un essaim de tremblement de terre s'est produit dans la région de Petropavlovsk-Kamchatskiy (Kamtchatka) en, Russie. 39 séismes ont frappé la région dans les dernières 22 heures (lien CSEM - Centre Sismologique Euro-Méditerranéen). Le plus fort a été un séisme de magnitude 5,9, qui a secoué le fond de l'océan à une profondeur de 16,5 km. La dernière flambée sismique le long de cette région reflète une agitation croissante sur une des pla...

L'augmentation de l'activité sismique, n'est pas propre qu'à l'Asie orientale, elle devient depuis près de deux décennies, un problème mondial. On constate que de plus en plus de nouveaux foyers apparaissent et, tout comme les plus anciens, sont secoués de manière répétitive.
 
Ça a commencé pour la plus part par de nombreux micro-séismes relativement espacés dans le temps, ensuite leur nombre, fréquence et puissance augmentent progressivement et de plus en plus de nos jours, parfois même sous forme d'essaims.
 
La poudrière de la Mer du Nord ou quand le risque permanent deviendra majeur !
 
La Mer du nord se serait formée exclusivement par la fonte des glaces en fin de la dernière glaciation, suivant l'avis du comité scientifique dans les années 50. Cette hypothèse demeure d'actualité ce, e...

A la date du 11 Mars, la Californie a été touché par un séisme d'intensité moyenne qui pourrait être le signe précurseur d'un séisme plus important. Les autorités invitent la population à se préparer à 2 semaines d'autonomie car il existe un risque marginal de Big One (magnitude supérieure à 9) dans les 72 heures.
 
Les récentes émanations de gaz au large des côtes californiennes constituent également un signe avant coureur de séisme. En outre, l'indice d'activité de la magnétosphère (Haarp - lien)  indique également des conditions favorables à un séisme de grande ampleur dans les 36 heures.
 
Par ailleurs, le risque sismique est également présent au niveau de la faille de New Madrid ainsi que sur la péninsule japonaise. Une alerte vigilance a été lancée sur la période qui part d'aujourd'hu...

Une alerte de plus quand à la Californie et aux problèmes possibles au niveau sismique. Bien sur, officiellement, il n'y a pas à s'inquiéter, mais officieusement, certaines inquiétudes se font sentir puisqu'on parle de mouvements des plaques tectoniques qui seraient à l'origine de la libération de méthane dans la baie de Santa Monica.
 
Les autorités ont expliqué qu'une odeur nauséabonde est à l'origine de nombreux appels aux services d'incendie dans la ville de Los Angeles ce dimanche, l'origine pourrait être le résultat d'une grande libération de méthane dans la baie de Santa Monica. Le service des incendies de Santa Monica a déclaré dans un communiqué départemental qu'ils pensent que la forte odeur a été provoquée par une fuite de méthane naturel en dessous du plancher océanique.
 
Bria...