Rubrique « Activité sismique » (116 résultats)

Un tremblement de terre de magnitude 6,0 a frappé le nord de l'Argentine hier matin aux alentours de la ville de Salta. Aucun blessés ni dommages n'ont pour l'instant été rapporté. Le tremblement de terre a eu lieu à une profondeur de 519.6 km, et a frappé à 07:52:53 UTC le samedi 2 juin 2012. L'épicentre était situé à 8 km au sud-est de la ville de Yacuiba en  Bolivie.

Je publierai de plus amples informations dès que ce sera possible, n'hésitez pas à me faire parvenir des retours à ce sujet si vous en avez.

Pour rappel, l'argentine a déjà subi des seismes récemment :
 
Santiago del estero
Le 28/05/2012, deux seismes de magnitudes 5.1 et 6.7
 
San juan
Le 01/06/2012, un seisme de magnitude de 4.7
 
Catamarca
Le 02/06/2012, un seisme de magnitude de 4.5
 
Salta
Le 02/06/2012, un seisme de magnitud...

Les habitants de Lima, mégalopole péruvienne chaotique de huit millions d'habitants ont participé jeudi à une simulation de tremblement de terre pour tenter d'atténuer le spectre d'un désastre annoncé, par manque de préparation. Il faut savoir que la côte péruvienne est située sur la "Ceinture de feu du Pacifique", qui concentre environ 85% de l'activité sismique terrestre.
 
"Un tremblement de terre d'une magnitude 8 ou plus pourrait se produire à Lima, faisant plus de 50 000 morts, détruisant des dizaines de milliers d'habitations et causant des dégâts incalculables", explique Susana Villaran, maire de Lima. "Au Pérou, nous ne sommes pas préparés", dit-elle, "l'ampleur d'un désastre peut être considérablement réduite si nous investissons dans la prévention".
 
Le Pérou, sur le littoral Pa...

La presse ne relaye pas souvent les phénomènes dont les scientifiques non aucune explication logique à fournir au public, et qui affectent sévèrement les paysages de notre planète. En dehors d'inondations d'éruptions volcaniques et de séismes, très rares sont les autres phénomènes, faisant l'objet d'articles. En voici un « tout petit » aperçu à travers le monde, mais ce sont les plus significatifs, ceux qui démontrent sans détours que notre coquille d'oeuf est en pleine restructuration. Fausse est la rumeur selon laquelle notre planète gonflerait.
 
Les phénomènes dont il est question ci-après, ne sont relatés qu'au travers de publications scientifiques spécialisées et dans les échanges du même ordre entre les chercheurs eux-mêmes. Ce n'est qu'à l'occasion de fuites rares, qu'ils se retro...

Suite au séisme de magnitude 5,8 survenu hier matin dans le nord-est de l'Italie, plusieurs répliques ont été ressenties dans la mi-journée dont deux de magnitude 4,7 et deux avec des magnitudes supérieures à 5.
 
La terre continue de trembler en Italie au fur et à mesure que le bilan s'alourdit. Depuis hier, les secours s'affairent en effet dans les décombres provoqués par le séisme de magnitude 5,8 survenu mardi matin aux alentours de 9H00 heure locale. Toutefois, les opérations se sont compliquées par le déclenchement de nouvelles secousses. Plusieurs répliques ont été ressenties ces dernières heures dont deux avec des magnitudes supérieures à 5.

Une secousse très longue et forte de magnitude 5,4 a été ressentie par des journalistes des chaînes en continu et à la protection civile de...

Un séisme de magnitude 5,8 a touché mardi matin vers 07H00 GMT le nord-est de l'Italie et son épicentre se trouvait en Emilie-Romagne, une région déjà frappée il y a dix jours par un tremblement de terre qui avait fait six morts et des milliers de déplacés. "Selon les relevés de l'Institut national de géophysique et vulcanologie, l'événement sismique a été enregistré à 07H00 GMT et il est d'une magnitude de 5,8", indique un communiqué de la Protection civile, corrigeant la précédente estimation qui parlait d'une magnitude de 5,7.

La secousse a été ressentie dans tout le centre-nord de l'Italie, de Bolzano, près de la frontière avec l'Autriche, à Milan, comme a pu constater un journaliste de l'AFP, à Bologne mais aussi en Toscane, à Florence et Pise où les bureaux publics ont été évacué...