Rubrique « Activité sismique » (116 résultats)

Une nouvelle découverte vient d'être faite, et qui pourrait révolutionner les systèmes d'alerte sismique actuels. Après 5 années d'étude sur le tremblement de Terre dévastateur de magnitude de 9.0 survenu le 11 mars 2011 au Japon (Fukushima), des scientifiques ont détecté la présence de modifications de la gravité terrestre liés au séisme, et qui pourraient à terme être détectées bien avant les ondes sismiques.

Une fois au point et mis en application, même si cela ne permet pas - ce qui serait l'idéal - d'anticiper l'arrivée d'un séisme, ce procédé pourra grandement améliorer les systèmes d'alerte, et donc contribuer à sauver de ombreuses vies. En effet, la détection actuelle est basée sur la perception d'ondes sismiques comparables aux rides formées à la surface d'un lac, et qui se dé...

Précédé par quelques premières secousses annonciatrices, un fort séisme de magnitude 6,9 s'est produit ce mardi matin dans le nord-est du Japon, au large de Fukushima. Une alerte au tsunami a été lancée, puis levée quelques heures plus tard après qu'une vague d'un mètre ait été mesurée sur la côte, près de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

Bien que Tepco (Tokyo Electric Power), l'opérateur de la centrale, ait affirmé que « aucun problème majeur n'a cependant été recensé sur le site », des informations ont filtré selon lesquelles le système de refroidissement du troisième réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima Daini a rencontré des problèmes suite au séisme.

En effet, selon l'Agence de réglementation nucléaire, le système de refroidissement qui sert à alimenter le ...

C'est un déferlement de secousses sismiques qui ravage le centre de l'Italie depuis quelques jours, ou deux secousses de magnitude 5,5 puis 6,1 avaient touché le centre de l'Italie le 26 octobre. Depuis cette date, l'EMSC dénombre pas moins de 332 secousses, dont une de magnitude révisée à 6,5 qui a fini de mettre à terre ce matin les nombreux édifices déjà abimés, comme la Basilique de saint Benoît à Norcia (illustration).

Les répliques continuent depuis, et il est difficile de se prononcer et déterminer si d'autres séismes d'ampleur sont à craindre dans cette région. Bien que cela ne soit peut être pas lié, on remarque également dans la même période plusieurs secousses, dont une de magnitude 3,0 non loin de Bastia en Corse.

A l'heure ou nos pensées vont vers nos amis italiens qui tr...


Deux mois seulement après un séisme de magnitude 6,2 qui avait frappé le centre de l'Italie, faisant au moins 241 morts et détruisant de nombreux bâtiments, deux nouveaux séismes de forte amplitude ont secoué à nouveau le pays, s'inscrivant dans le contexte du séisme meurtrier de l'Aquila survenu en 2009.

Ces événements sont dus à la chaîne de montagnes des Apennins, qui parcourt l'Italie sur mille kilomètres du Nord au Sud, et qui est en train de s'étirer, accumulant une énergie considérable sur de grandes failles qui résistent un temps... avant de se fracturer et relâcher cette énergie stockée.

Pascal Bernard, sismologue à l'Institut de physique du globe de Paris, explique dans un interview sur Le Monde en août dernier, que :

L’Italie est une terre régulièrement touchée par des secousses...


Les séismes importants seraient plus probables en période de Pleine Lune ou de Nouvelle Lune. C'est une corrélation que des chercheurs japonais viennent de mettre en évidence, impliquant que les forces de marées générées par notre satellite pourraient augmenter la puissance des tremblements de Terre.

L'équipe de l'Ide laboratory basé à l'Université de Tokyo a utilisé plusieurs relevés sismiques couvrant le Japon, la Californie, et le reste du globe pour ses analyses, et a pu démontrer que sur plus de 10 000 tremblements de terre de magnitude supérieure à 5,5, ceux ayant eu lieu durant une période proche de la pleine ou nouvelle Lune ont de plus fortes probabilités d'atteindre une magnitude supérieure à 8.

Renforçant cette découverte, il a été observé que les trois grands séismes les p...