Rubrique « Actions militaires » (105 résultats)

Depuis le coup d’état politique organisé avec succès en Ukraine par l’oncle Sam et ses amis interventionnistes occidentaux, la montée des tensions entre les États-unis et la Russie - ainsi que la renaissance de la guerre froide qu’on croyait enterrée - ont vus fleurir dans de nombreux médias les gros titres relatant une menace devenue soudainement imminente, celle d’une confrontation militaire inévitable entre les deux blocs.

L’opportunité d’instaurer un nouveau règne de la peur rouge a bien sûr été saisie par l’actualité qui n’a pas manqué une nouvelle occasion de désigner l’odieux Vladimir Poutine comme responsable de la situation en Ukraine, comme de tous les maux de la planète d’ailleurs. L’apogée fut atteinte, quand contre toute attente, ce dernier instaura le référendum permettan...

Alors que la scène médiatique se focalise principalement - et souvent partialement disons le -, sur les évènements impliquant le conflit israëlo-palestinien, il semble que ce soit l'omerta complète sur la situation en Ukraine. Il serait en effet malvenu de la part des médias officiels d'avouer la déconfiture de l'armée officielle ukrainienne face aux séparatistes.
 
Le nouveau président Porochenko et ses sbires néo-nazis soutenus par l'Otan et les États-Unis ne semblent en effet pas être en mesure de « mâter l'insurrection » du Donbass, tâche qui selon lui, devait être rapidement bouclée, et qui s'est soldée jusqu'ici par le massacre (visiblement intentionnel) de civils innocents. Nous apprenions même lundi dernier que Porochenko aurait donné l'ordre d'utiliser des armes chimiques contre ...

Histoire de contrebalancer les fausses informations propagées par les médias de Kiev au sujet de « l'aide » prétendument fournie par les services de sécurité ukrainiens à la population civile des zones « libérées » du bassin du Donets, voici le récit d'un témoin oculaire - retraité militaire de Kramatorsk - Alexeï Dmitrievitch :

« Ce qui se passe est un génocide à cent pour cent de la population des républiques populaires de Donetsk et Lougansk. Les infrastructures de fourniture d'eau, de gaz et d'électricité sont détruites. Le problème de l'approvisionnement en eau est devenu particulièrement douloureux. Nous avons un canal qui fournit une partie importante du bassin du Donets avec de l'eau de la Severskiy Donets (rivière), y compris Donetsk, Slaviansk, Kramatorsk et d'autres localité...

L'augmentation des violences continue après presque un mois d'escalade de la tension suite à des raids israéliens, des détentions et des fusillades en Cisjordanie et un durcissement de l'étranglement de la bande de Gaza après la disparition des 3 jeunes colons qu'on a plus tard retrouvés morts près de Hébron le 12 juin.
 
Curieusement, le chef du Mossad avait prédit l'enlèvement des trois jeunes israéliens une semaine plus tôt, ce qui semble vouloir dire qu'Israël aurait mis en scène ce pseudo-enlèvement, révélant une nouvelle manipulation plus connue sous le nom d'opération sous faux pavillon (false flag). De son coté, la Jordanie appelle à l'arrêt de « l'agression barbare » d'Israël, ainsi que l'Egypte qui appelle à l'arrêt des violences à Gaza.
 
Quant à notre bouffon national Hollande, ...

Au départ il s'agit d'un article plutôt prospectif publié par l'agence de presse RIA Novosti qui fait le point sur l'escalade militaire dans l'est de l'Ukraine et les différentes options du gouvernement putschiste.
 
Et puis, après cette analyse et le constat d'échec de la première offensive de l'armée ukrainienne dans le Dombass et de l'enlisement  meurtrier du conflit, vient ce paragraphe :

« La Russie a déjà commencé à projeter des troupes vers la frontière ukrainienne, pour l'instant pour renforcer la sécurité. Mais des vidéos du déplacement vers la frontière d'unités importantes de transmissions et logistiques ont déjà été rendues publiques. Elles sont nécessaires pour constituer un grand groupe armé en mesure de mener une opération offensive. Cette opération semble inévitable si l...