Les réjouissances consécutives au récent constat de la dégringolade des profits du géant Monsanto auront étés de courte durée. Le site reporterre.net nous alerte sur les nouvelles techniques de modification génétique, ainsi que sur une faille législative qui pourrait permettre aux ogm « nouvelle génération » d'infiltrer bientôt vos caddies et assiettes en toute impunité !

Pour les géants de l'agro-alimentaire, toutes les méthodes d'enfumage sont bonnes pour leur permettre d'arriver à leurs fins, et cette fois ci on atteint des sommets, puisqu'il est question ni plus ni moins d'autoriser à terme la mise en vente d'organismes génétiquement modifiés « non ogm », qui ne seront de fait pas étiquetés comme issus de manipulations génétiques !

En langage clair « On vous pisse dessus sans même ess...



C'est une grosse claque pour le groupe Bolloré, et même un « double tap » si l'on ajoute le fait que celui-ci a vu son bureau perquisitionné dans le cadre d’une enquête sur ses activités africaines !

Aujourd'hui, quatre journalistes de Bastamag, deux responsables de site et deux blogueurs se sont retrouvés sur le banc des accusés, poursuivis pour diffamation par le groupe Bolloré en début d'année pour avoir écrit et relayé une enquête parlant de l’accaparement des terres.

Contre toute attente, cette fois ci c'est le « pot de terre » qui a gagné face au « pot de fer ». Malgré ses milliards, ses avocats triés sur le volet et toute l'influence qu'un tel individu peut posséder, le site de médias alternatif Bastamag, ainsi que d'autres journalistes et blogueurs liés à cette plainte ne seront p...



Chesapeake sera-t-il le premier d'un longue lignée à subir les effets de l'explosion de la bulle de schiste prévue de longue date ? Déjà en janvier 2013, une affaire Chesapeake avait fait trembler Wall Street, et les perspective d'avenir d'aujourd'hui n'apparaissent en rien plus favorables, du moins tant que le prix du baril de brut ne décollera pas.

En effet, le producteur américain de gaz de schiste a amendé un accord de crédit revolving qui arrive à échéance en 2019. Si les créanciers ont accepté de reporter la prochaine évaluation jusqu'en juin 2017, ils ont en contrepartie demandé à la société Chesapeake d'apporter en garantie quasiment tous ses actifs, y compris des créances !

Cette dernière croulant sous les dettes ne peut désormais plus compter sur la rentabilité de ses puits ...



Que les choses soient bien claires, il n'est pas question d'encourager ou même tolérer les groupes de casseurs infiltrés dans de nombreuses manifestations, qu'il s'agisse de pseudos anarchistes en mal de sensations, ou encore - ce qui semble être en voie de généralisation -, de policiers « mandatés » afin de décrédibiliser tout mouvement populaire aux yeux des badauds.

Je ne met aucunement en doute le fait que de nombreux représentants des forces de l'ordre soient encore respectueux des règles et n'approuvent pas cette débauche de violence qui ne symbolise nullement les raisons de leur engagement, mais il en est encore bien trop qui obéissent à des directives douteuses, et aussi certains qui ne semblent même pas dissimuler leur jubilation lors d'un bon « tabassage en règle » !

Je n'ai auc...


De plus en plus de produits « naturels » contenant de la stévia arrivent sur le marché. Pourtant, contrairement aux dispositions prévues par la Convention sur la biodiversité, les peuples Guarani du Paraguay et du Brésil, qui ont découvert les vertus édulcorantes de cette plante, ne bénéficient pas des retombées économiques de leur savoir ancestral...

Connaissez-vous la stévia ? Cette petite plante d’Amérique du sud a l’étonnante capacité de donner un goût sucré aux aliments, sans avoir les inconvénients du sucre, source d’hypertension, d’obésité ou de diabète. Cultivée depuis plusieurs siècles par le peuple guarani, qui vit des deux côtés de la frontière entre le Paraguay et le Brésil, la stévia connaît depuis quelques années un véritable succès mondial. La demande pour des produits nat...