Pirate Bay, le service de retransmission pirate de copies d'oeuvres audio-vidéo bien connues, envisage très sérieusement de s'affranchir de la "pesanteur" juridique des États, en investissant dans une flotte de drones aérospatiaux placés en orbite basse, équipés de serveurs, qui se placeraient à plusieurs kilomètres en orbite basse, pour retransmettre leurs données par radio.

Leurs "LOSS" (Low Orbital Serveur Station ou Stations-Serveurs en Orbite Basse SSOB) PirateBay envisagerait de recréer un réseau parallèle à internet, par liaison radio stricte, pouvant diffuser à 100mbps, avec une portée de l'ordre de 50 km/serveur. Ce faisant, PIRATE BAY déclare officiellement la guerre aux pays de droit, puisqu'il faudra utiliser des avions de chasse pour détruire ces drones.

La questio...


Le parlement Européen a publié un rapport accablant sur Acta, cette proposition de loi a été officiellement jugée dangereuse et « trop hasardeuse »
 
L'Acta, ou traité anticontrefaçon, a été jugé trop hasardeux par la commission du Parlement européen réunie dans le but d'étudier la proposition de loi. La commission souligne le fait qu'il serait dangereux d'accepter le passage d'une telle loi sans « consultation citoyenne ni respect des fondations européennes » .
 
Bonne nouvelle pour tous les internautes du monde, qui s'activent avec force pour contrer l'Acta. Notamment avec le site français laquadrature.net. En effet, dans sa forme actuelle, le traité anticontrefaçon serait susceptible d'être une véritable menace pour les libertés intellectuelles sur le net. Celle-ci empêcherait l...


Les pirates radicaux ont repris le combat de Hotz, même si celui-ci ne s'est jamais considéré comme l'objet d'une cause.
 
Durant l'été 2007, Apple a sorti l'iPhone, en partenariat exclusif avec AT&T. George Hotz, un jeune de dix-sept ans originaire de Glen Rock (New Jersey), était alors abonné à T-Mobile. Il voulait un iPhone, mais il voulait aussi téléphoner en utilisant son réseau habituel, il a donc décidé de pirater le téléphone. Tout acte de piratage pose le même défi à la base: comment détourner la fonction pour laquelle quelque chose a été conçu. En un sens, le piratage est un acte d'hypnose. Comme Hotz le décrit, le secret est de découvrir comment parler à l'objet, puis de le persuader de vous obéir. Après des semaines de recherche avec d'autres hackers en ligne, Hotz a c...


Connaissiez-vous l'existence, l'histoire et les agissements de ce réseau clandestin parisien appelé Urban eXperiment ou UX ? Peut-être bien que non et pour cause car ses membres cultivent à juste titre le secret et la discrétion. Mais ils cultivent également autre chose qui les rapproche avant l'heure d'un activiste d'Anonymous, d'un développeur de logiciel libre ou d'un contributeur de Wikipédia. Difficile de ne pas y voir une sorte de parabole de l'Internet actuel...

Dans les souterrains de Paris, des hackers veillent au patrimoine artistique
 
Il y a trente ans, au c?ur de la nuit, un groupe de six adolescents parisiens réussissait ce qui allait se révéler être un vol fatidique. Ils s'étaient rencontrés dans un petit café près de la tour Eiffel pour réviser leurs plans une de...


La NASA entraine actuellement une équipe d'astronautes à atterrir sur un astéroïde afin de l'explorer, d'y chercher des matières premières et récolter des infos qui nous permettront peut-être de les détruire si l'un d'eux s'approchait dangereusement de la Terre. La mission est prévue pour la prochaine décennie (aux alentours de 2020), et ces nouveaux explorateurs iront à la rencontre de l'objet céleste à une distance encore jamais franchie par l'homme dans l'espace. En effet, la technologie sur laquelle travaille la NASA permettra d'atteindre des points de chute situés à une distance max de 4,8 millions de kilomètres, ce qui leur prendra 1 an de voyage aller-retour... Ils resteront sur l'astéroïde environ 30 jours avant de faire le chemin dans l'autre sens.

A titre de compa...