Pour la 25ème année, la maire de Vénissieux a signé des arrêtés interdisant les expulsions, les coupures d'eau, d'électricité et de gaz et les saisies immobilières, un mois après la fin de la trêve hivernale, et ce afin de protéger les personnes les plus en difficulté.

Il s'agit peut être d'un énième combat du pot de terre contre le pot de fer, mais le noble combat de cette femme altruiste est important et ne peut être ignoré. D'autant plus qu'elle argumente d'une anecdote qui ne peut laisser insensible tant elle souligne les situations dramatiques que peuvent provoquer certaines expulsions :

Au moment d'une expulsion, ils ont trouvé une dame de 72 ans pendue derrière la porte. Ce sont des choses qui marquent une vie et des élus

Elle ajoute sur son site internet que

Oui l’exclusion ...


Je n’ai pas trouvé d’autre mot que l’esclavagisme pour qualifier ce refus des besoins humains élémentaires aux ouvriers par des employeurs aux yeux desquels seul le mot « productivité » compte. Vous imaginez le tableau ? En être réduit à porter des couches car on vous refuse le droit de faire vos besoins, et vous oblige ainsi à uriner et vous déféquer dessus ? Honteux, abject, ignoble, les qualificatifs ne manquent pas !

Comme le souligne à juste titre le site Quartz

Quand vous achetez votre poulet au supermarché ou quand vous mangez au KFC, l’étiquette ne mentionnera jamais les informations choquantes sur les gens qui rendent ce repas possible. Elle ne mentionnera pas, par exemple, que les employés qui ont préparé ce poulet ont peut-être dû porter une couche en travaillant.

Ne riez...



300 000 euros et une peine de prison de deux ans, c'est ce qu'encoure un couple d’agriculteurs qui pourrait être condamné pour avoir précisé sur un panneau que leur pain était fabriqué à partir de farine biologique !

Pour information, le pain incriminé est fabriqué au levain, d'eau, de sel de guérande, et uniquement à partir de farine locale certifiée « Agriculture Biologique » (moulue sur meule de pierre s'il vous plaît !). Peu de chances de se tromper en avançant que ce pain - cuit au feu de bois de surcroît - possède tous les atouts et ingrédients caractéristiques d'un aliment aussi sain qu'hors-normes.

Aucun lien donc avec la baguette ou la boule moisie que votre « Super Q » de quartier ose vous vendre sous l'appellation de pain. Mais non, vous comprenez madame, le label, c'est le...



C'est une nouvelle fois le prétexte du terrorisme qui est brandi pour augmenter d'un cran la censure de sites internet. Après la loi antiterroriste, la loi de programmation militaire et la loi sur le renseignement, c'est maintenant l'« Enfermement algorithmique » qui est visé. Pas moins de huit lois en dix ans !

Ce sont donc les algorithmes inclus dans divers moteurs de recherche et réseaux sociaux et qui permettent de vous proposer des publicités, suggestions ou résultats pertinents à vos recherches qui sont concernés. Pas sûr que Facebook, Google, YouTube ou encore Twitter acceptent de se plier à cette demande, et ce pour des raisons évidentes.

Si toutefois cela devait être le cas, il ne sera alors plus possible aux extrémistes en herbe de trouver sur leur moteur de recherche préfér...



Dans un déni de démocratie sans précédent en France, Herr general wallz a utilisé pour la quatrième fois en deux ans l'article 49.3 afin de faire passer en force la réforme du Code du travail. Bien qu'ayant été utilisé 68 fois depuis 1981 (dont 54 fois par des Premiers ministres de gauche ! - source), jamais il n'a été utilisé si systématiquement et contre une si forte opposition, tant au parlement que dans la rue.

Un maigre espoir subsiste, puisque les députés LR et UDI ont déposé une motion de censure du gouvernement, après l’annonce, auquel se joint le Front de gauche ainsi que des frondeurs du PS (que le gouvernement aurait menacés d'exclure du parti de la kommandantur). Bien que cette motion de censure puisse faire tomber le gouvernement (Article 50 de la Constitution), cette motion...