Le 22 Juillet 2012 à 14:40:46 UT, l'observatoire SDO de la NASA a photographié un gigantesque objet situé près de notre soleil, et qui ne semble pas ressembler à une ejection provenant de l'astre.
 
La photo (illustration ci-dessus) a été plus tard mis à la disposition du public par l'intermédiaire du site Helioviewer.org. Helioviewer.org est un projet open-source pour la visualisation des données solaires et de l'héliosphère. Le projet est financé par l'ESA et la NASA, la source de ces images est donc fiable.
 
Dans la capture d'écran, vous pouvez voir une émission de lumière énorme de l'objet, qui ne peut pas être une réflexion du soleil en raison de l'angle d'émission de la lumière.
 
L'objet possède également plusieurs sources de lumières sur son horizon, dont certaines qui se...


Le protoxyde d'azote ou oxyde nitreux (lien), est mieux connu sous le nom de gaz hilarant et le fait qu'il vous rende loufoque lors de son utilisation en tant qu'anesthésique (ou festive) est le moindre de ses effets. Le gaz peut réchauffer notre planète 300 fois plus rapidement que le dioxyde de carbone.
 
Les bonnes nouvelles sont que la quantité d'oxyde nitreux dans l'atmosphère est actuellement totalement négligeable par rapport à la quantité de dioxyde de carbone. Les mauvaises nouvelles sont que cela pourrait bientôt changer, sous la forme d'une "pulsation" d'oxyde nitreux un peu plus tard au cours de ce siècle, qui pourrait emballer le processus de réchauffement climatique. C'est ce qui s'est passé en Europe qui s'est réchauffée de 5 °C il y a 14 500 ans environ, juste...


Selon l'éditeur F-Secure, des responsables de l'Agence de l'énergie atomique (AIEA) témoignent qu'un ver plutôt particulier touche certains postes de la centrale de Natanz (Iran). Le malware passerait ensuite de la musique (le son à fond) sur les machines vérolées.
 
Selon Mikko Hypponen, le directeur technique de l'éditeur F-Secure, un nouveau malware pourrait s'être attaqué aux équipements informatiques présentes dans des installations nucléaires basées en Iran. Dans une note publiée sur son blog, le responsable indique avoir reçu un message provenant d'ingénieurs de l'AIEA.
 
Ces derniers expliquent qu'un ver a visiblement attaqué leur réseau informatique à partir d'un outil de type Metasploit qui détecte les vulnérabilités d'un système informatique. Ce malware aurait alors no...


Un séisme d'une magnitude de 6,4 est survenu mercredi à l'ouest de l'île indonésienne de Sumatra, sans provoquer d'alerte au tsunami mais suscitant une vive panique parmi la population qui a fait un mort. L'hypocentre du séisme sous-marin, survenu à 7h30 environ (2h30 en France), a été localisé à une profondeur de 22 kilomètres, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS), qui a révisé la magnitude à 6,4 après l'avoir évaluée à 6,6.
 
Un mort sur l'île de Simeulue
 
La secousse n'en a pas moins suscité une vive panique, réveillant le spectre du gigantesque raz-de-marée qui avait fait plus de 200.000 morts en 2004 après un séisme dans la même zone. Une personne est décédée des suites d'une chute alors qu'elle se ruait hors de chez elle, ont indiqué les services de secour...


97% de la glace avait fondu à la mi-juillet selon la Nasa. Si un dégel est normal en été, il atteint cette année un niveau record.
 
La Nasa l'a annoncé mardi 24 juillet: la surface gelée du Groenland a fondu en juillet sur une étendue jamais atteinte en plus de trente ans d'observation satellitaire. L'agence spatiale américaine se base notamment sur l'étude d'images prises par 3 satellites différents. Selon ces données, environ 97% de la calotte glacière avait dégelé à la mi-juillet, a indiqué l'Agence dans un communiqué.
 
La fonte est tellement importante que les scientifiques n'en ont d'abord pas cru leurs yeux. "C'est tellement sans précédent que je me suis d'abord interrogé sur le résultat: était-ce bien réel ou était-ce dû à une erreur de données ?", a commenté Son Nghiem...