Dimanche dernier des centaines de milliers de poissons morts se sont échoués sur les plages de Galveston, au Texas. Peter Davis, responsable sanitaire de « Galveston Island Beach » a déclaré que ces aloses se sont probablement asphyxiés à causes des faibles niveaux d'oxygène dans le golfe du Mexique.
 
On dénombre pas moins d'une centaines de milliers de poissons dans cette hécatombe. Les autorités sanitaires de la ville se veulent néanmoins rassurant pour les touristes et les amateurs de plages,  les eaux de baignade sont parfaitement saines et aucun risque de contamination ou de pollution sont à craindre .
 
Le Biologiste Steven Mitchell du « Texas Parks and Wildlife » affirme que les conditions météorologiques extrêmes que traverse le Texas actuellement, peuvent avoir contribué a cette...


La semaine dernière des milliers de poissons morts ont été retrouvé le long des côtes de la baie de Pago dans l'ile de Guam située dans l'archipel des iles mariannes dans l'océan Pacifique.
 
Jeudi dernier un étudiant de l'université de marine de l'ile de Guam a remarqué que des milliers de poissons s'étaient échoués sur les rives de la baie de Pago, il a immédiatement pris des photos et les a transmise à son Professeur au laboratoire maritime de UOG, le Dr Jason Biggs.
 
« J'ai jamais vu ça » a confirmé celui ci, « une telle mortalité massive de poissons dans la baie de Pago est totalement anormale, il faut dresser le drapeau rouge sur les côtes »
 
En revanche les mêmes photos ont été transmises au biologiste Brent Tibbats du département de l'agriculture des USA, qui lui réfute la ...


Tout le monde a déjà du entendre parler de HAARP, le puissant réseau d'antennes basses fréquences situé aux Etats-unis en Alaska, utilisé par les militaires, et accusé souvent (à juste titre selon moi) de générer des anomalies climatiques, et même de déclencher à distances des catastrophes dans certains pays (voir par exemple « L'Occident responsable de la sécheresse en Iran ? »).

Le but ici n'est pas de parler de HAARP, sujet déjà traité sur Le-veilleur, mais de vous faire découvrir ses homologues situés dans d'autres pays. Je ne cite ici que les plus pertinents, car il ne faut pas tout mélanger en mettant dans le même sac toutes les différentes installations de recherche sur l'ionosphère sans distinction, et de les nommer HAARP ceci, HAARP cela, alors qu'elles ne font pas du tou...



Un puissant séisme de magnitude 7,7 s'est produit mardi matin en mer d'Okhotsk, dans l'Extrême-Orient russe, n'entraînant aucune alerte au tsunami, ont annoncé les météorologues américains et japonais.
 
Le séisme, enregistré à 4h59 heure de Paris, a été localisé à 158 km à l'est de Poronaysk, ville portuaire de l'île russe de Sakhaline, et à une profondeur de 625 km, a précisé l'Institut géophysique américain (USGS).
 
L'agence météorologique japonaise a pour sa part indiqué que la secousse avait été ressentie dans l'île d'Hokkaido (nord de l'archipel). Le centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique a de son côté indiqué qu'aucun tsunami destructeur n'était à craindre.
 
A titre d'information, la mer d'Okhotsk est liée à la plaque tectonique du même nom, qui est en contact ...


Le temps est une dimension énigmatique pour l'Homme. Pourquoi certains moments nous paraissent-ils plus longs que d'autres ? Le temps suit-il vraiment une flèche linéaire comme semble nous l'indiquer la physique? Ou bien est-ce une valeur subjective, qui parcourt un territoire et des événements déjà là, présents dans l'éternité ?
 
Le temps semble nous filer entre les doigts. Plus on vieillit, plus les jours, les mois, les années paraissent s'accélérer. Pourtant, une nouvelle hypothèse avancée par des chercheurs espagnols de l'Université du Pays Basque à Bilbao et de Salamanque, en Espagne, suggère que l'accélération de l'expansion de l'Univers serait une illusion induite par le temps qui ralentit. En observant les supernovae, et en se basant sur la théorie des cordes, ces cherch...