Lors du tsunami dévastateur de mars 2011, au Japon, la centrale nucléaire de Fukushima a été considérablement endommagée, et les scientifiques commencent à peine à mesurer et à prendre conscience des retombées dévastatrices de cette tragédie. Un grand nombre de personnes pensent à tort que le pire est derrière nous, mais oublient, ou ignorent que Fukushima est situé a proximité d'une faille sismique située sur la « ceinture de feu » du Pacifique (wiki), faille très active, et qui continue de générer de nombreux séismes au large de la côte est du Japon (entre autres...).
 
Pire encore, une publication de l'European Geosciences Union datant de 2011, dont les résultats ont été divulgués dans Solid Earth annonce :

« [...] nos résultats démontrent l'existence d'anomalies structurelles simil...


Avec la révision à la baisse des prévisions de récolte de maïs et de soja aux Etats-Unis, le monde est confronté à une « crise grave » qui pourrait engendrer de « nouvelles tensions alimentaires comme en 2007-2008 », estime FranceAgriMer.

L'établissement national des produits de l'agriculture et de la mer, organisme public rattaché au ministère de l'agriculture, met en garde contre une année qui « pour la troisième fois en cinq ans (...) va être marquée par des prix exceptionnellement élevés. »
 
Cette flambée des prix devrait se traduire par un « rationnement de la demande » qui pourrait engendrer « particulièrement au Proche et au Moyen-Orient de nouvelles tensions alimentaires comme en 2007-2008 », années des émeutes de la faim dans les pays pauvres.
 
Dans les pays développés, c'est ...


Depuis le début de la crise, les Etats soutiennent les banques à bout de bras. La socialisation des pertes bancaires en Europe a surtout pris la forme de recapitalisations. Recapitaliser, cela revient à augmenter les fonds propres d'une banque.
 
Dans le secteur bancaire, les fonds propres désignent l'argent qui, à la différence des dépôts des clients ou des emprunts effectués auprès d'autres établissements, n'appartient qu'à la banque. Dans le cas des banques en difficulté, l'ajout de capitaux propres a surtout servi à compenser les dettes qu'elles avaient contractées.
 
Effet levier
 
Le monde bancaire s'est, en effet, beaucoup endetté, ces dernières années, via ce que l'on appelle les effets de levier. L'effet de levier consiste à avoir recours à l'endettement pour augmenter la ...


L'Association des anciens travailleurs et victimes de Moruroa et Fangataufa, Moruroa e tatou, évoque des risques de tsunami et de pollution nucléaire liés à un effondrement possible de l'atoll de Moruroa. Si le risque s'avère réel, cela nous prouve une fois de plus l'insouciance congénitale de nos dirigeants pour qui seul le profit compte...

Inquiétudes nucléaires
 
Le président de Moruroa e tatou, Roland Oldham, a récemment exprimé ses inquiétudes à l'antenne de Radio Australia :
 
« La France a effectué en tout 193 essais nucléaires à Moruroa. Dans le sol de Moruroa, [...] il y a environ 150 trous d'impact contenant une radioactivité dangereuse. »
 
Selon l'association, l'effondrement de l'atoll pourrait provoquer un tsunami de 15 mètres et avoir des implications au niveau interna...


L'éruption du Tungurahua continue. Ce matin, un panache de cendres hauteur augmentait à 32.000 pieds (environ 10 km) d'altitude et dérive à l'Ouest. Une légère diminution de tremblements est visible sur les dernières sismogrammes.
 
Jusqu'à présent, les effets de l'éruption ont été limités à la chute de cendres. Dans le canton Quero, la chute de cendres a endommagé plus de 5.000 hectares de cultures végétales et touché environ 2.000 familles au cours des derniers jours.
 
En attendant, des scientifiques de l'Observatoire ont fait un survol du volcan et posté une mise à jour intéressante pour les 20-21 août :
 
« Le volcan émet une colonne d'éruption constante, associée à des explosions, qui atteint une hauteur maximale de 5 km et d'une hauteur moyenne de 1,5 km au-dessus du cratère, a...