Des dizaines de milliers de Portugais se sont rassemblés samedi à Lisbonne à l'appel des syndicats pour crier leur refus de la politique de rigueur menée par le gouvernement de centre droit, qui s'apprête à l'accentuer afin de tenir ses engagements internationaux. Vers 17 heures locales, les manifestants avaient rempli la place du Commerce, située au coeur de la capitale et qui, selon les estimations de la presse, peut contenir entre 70.000 et 175.000 personnes.
 
Cette manifestation « contre le vol des salaires et des pensions de retraite » était organisée par la CGTP, la principale confédération syndicale portugaise mais comptait sur le soutien des mouvements d'indignés et d'un groupe de citoyens qui, via les réseaux sociaux, avait mobilisé deux semaines auparavant plusieurs centai...


Quelque 40.000 personnes, selon les organisateurs, ont participé à des manifestations dans 40 villes d'Allemagne pour réclamer l'introduction de taxes sur la fortune et les transactions financières.
 
Les organisateurs, qui rassemblent des syndicats, des associations et le mouvement altermondialiste Attac, réclament une taxe permanente sur la fortune « pour que les ménages riches contribuent beaucoup plus » que les contribuables moins aisés.
 
Selon la police, l'affluence aux rassemblements dans les grandes villes était beaucoup moins importante qu'annoncé par les organisateurs. Environ 4.000 personnes étaient dénombrées par la police à Francfort et 2.000 à Cologne. A Berlin, les autorités n'ont pas fourni d'estimation, mais les organisateurs affirmaient que 5.000 personnes avaient dé...


Environ 30.000 personnes ont défilé pacifiquement vendredi dans Rome à l'appel de deux des principaux syndicats italiens pour protester contre les coupes budgétaires mises en oeuvre par le gouvernement de Mario Monti. Cette manifestation, à laquelle participaient surtout des salariés du secteur public, conclut une semaine marquée par des affrontements à Madrid et à Athènes en marge de rassemblements similaires contre l'austérité.
 
« Cessez de frapper les plus faibles, nous avons déjà assez donné » :  le mot d'ordre visait le nouveau coup de rabot sur les dépenses publiques décidé en août par le gouvernement de Mario Monti alors que les salaires dans la fonction publique sont déjà gelés depuis plus de deux ans. Depuis août, la colère contre l'austérité et les suppressions d'emploi mo...


Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi à Varsovie pour dénoncer la politique du gouvernement centriste de Donald Tusk, à l'appel d'organisations syndicales, religieuses et de partis d'opposition de droite.
 
La police polonaise ne communique pas les chiffres de manifestants. Selon les médias polonais, leur nombre pourrait avoisiner 40.000, alors que les organisateurs avaient annoncé 100.000 participants.
 
Venus de différentes régions du pays à l'appel du syndicat Solidarité, de la station ultracatholique Radio Maryja et du parti conservateur Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, les manifestants ont rempli à midi une place dans le centre de Varsovie, pour y assister à une messe.
 
« Je suis venu manifester pour montrer qu'il y a des gens qui n'aiment p...


Les « journaleux » français sont à vomir ! C'est une véritable honte de savoir que ces personnes qui se cachent derrière une éthique qu'ils ne sont même pas capables de respecter, se disent journalistes, ils sont censés nous informer bon sang !
 
Hier on a eu des images de l'Espagne, aujourd'hui c'est la Grèce qui mérite de faire la une de partout, les images sont impressionnantes et les journaux de la planète ont titré cela, sauf la France ! Ils pensent vraiment qu'en ne parlant pas du sujet cela n'arrivera pas en France ?
 
Plus de 30.000 Grecs dans les rues d'Athènes contre la rigueur, selon la police : les flammes des cocktail Molotov jetés par certains manifestants sont à la Une de la presse mondiale, du Koweit à la Chine en passant par le Brésil et les Etats-Unis... Mais pas e...