Un puissant tremblement de terre de magnitude 6,6 a frappé mardi le Costa Rica, mais aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).
 
Le Centre d'alerte au tsunami sur le Pacifique a indiqué qu'il n'y avait « pas de risque de tsunami destructeur », mais a averti que des tremblements de terre de cette magnitude pouvaient provoquer d'importantes vagues dangereuses pour les villes côtières situées dans un rayon de 100 km autour de l'épicentre.
 
L'épicentre du séisme, qui est survenu à 18 h 45 (00 h 45 GMT), a été localisé à 140 km à l'ouest de la capitale San José, mais à seulement 5 km de la localité de Hojancha, et à une profondeur de 39,5 km, selon l'USGS.
 
De son côté, l'observatoire de sismologie du Costa Rica (Ovsicori) parl...


A la lecture de cette analyse scientifique, comment ne pas faire le lien entre les dérèglements climatiques actuels, la hausse importante de l'activité volcanique à travers le globe, sans parler de la hausse du nombre de séismes et de leur intensité ?

Les technocrates ont essayé pendant longtemps de passer sous silence le fait qu'une nouvelle inversion des pôles est en cours, mais ce n'est désormais plus possible, c'est une évidence, et la question que l'on doit se poser, c'est : combien de temps nous reste-il avant que notre magnétosphère ne soit plus siffisante pour nous protéger des rayons cosmiques et éruptions solaires ?

D'après des études sur le paléomagnétisme du GFZ Postdam - le Centre de recherche pour les géo-sciences Allemand (lien) - les carottes de forages réalisés en ...


Situé à Hawaï, aux Etats Unis, le Kilauea est l'un des volcans les plus actifs du monde. Chacune de ses éruptions se distinguent par leur durée particulièrement longue et la quantité impressionnante de magma émise. D'où une vigilance accrue de la part des spécialistes.
 
A l'heure actuelle, l'observatoire volcanique d'Hawaï (HVO) étudie de près une embouchure formée au creux du cratère principal, l'Halema'uma'u, et contenant un lac de magma. Or, selon les experts, la lave aurait atteint récemment un niveau record depuis l'ouverture de la cavité en 2008.
 
Dimanche 14 octobre, les scientifiques ont relevé la hauteur située entre 45 et 50 mètres.
 
« Le niveau de la lave continue actuellement de fluctuer mais reste particulièrement élevé »
confie à ourAmazingplanet Jim Kauahikaua, cherc...


De nombreux scientifiques sont très heureux de parler ouvertement d'une « sixième extinction » qui a commencé il y a environ 10.000 ans, car ils tiennent l'homme pour responsable. Blâmer l'homme sous-entend de manière anthropocentrique que nous sommes en quelque sorte à l'abri d'une extinction soudaine et que l'on peut remédier à la disparition des autres espèces, le tout étant de changer nos habitudes de vie qui favorisent le « réchauffement planétaire » !

Cependant, les véritables faits de l'histoire de la vie sur terre suggèrent que, du point de vue de la « nature », les humains ne sont qu'une espèce de plus dont les jours aussi sont comptés. En effet, les données historiques montrent qu'à maintes reprises, la nature a fait preuve d'une grande aptitude et d'une grande créa...


Au mois de mai dernier, un tribunal pour crimes de guerre, situé à Kuala Lumpur en Malaisie, a condamné l'ex-président George W. Bush, son vice-président Dick Cheney, et son secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, ainsi que cinq autres hauts responsables de l'administration US de l'époque, pour « crimes de guerre » en raison de leur rôle de décideurs dans les guerres d'Irak et d'Afghanistan et dans les tortures et traitements inhumains pratiqués par les troupes US dans ces pays (lien).
 
A l'heure ou les « dossiers dérangeants » passent régulièrement à la trappe, il est réjouissant de voir que certaines personnes ne se laissent pas corrompre et continuent leur lutte pour la justice !
 
« Nous continuerons de poursuivre Bush et Blair pour crimes contre la paix, crimes de guerre et de ...