Lors d'une conférence à la Chambre de commerce belgo-suisse à Bruxelles, le commandant de corps suisse André Blattmann, chef de l'Armée, a déclaré que la crise de la dette en Europe et le chômage élevé qui l'accompagne constituaient, pour la Suisse, la plus grande menace en matière de politique de sécurité.
 
Ce jugement n'a pas particulièrement attiré l'attention, jusqu'à ce que l'hebdomadaire belge, La Libre Belgique, reprenne les déclarations du chef de l'Armée suisse, ce qui a mis la puce à l'oreille de la Commission européenne. Agacée, la porte-parole de la Commission, Pia Ahrenkilde, a déclaré vendredi dernier que Bruxelles ne comprenait pas les peurs de la Suisse. Que la Commission européenne n'avait aucune intention de commenter de pareils « scénario-catastrophe ». Selon...


Pour tout vous dire, j'ai hésité un moment avant de publier cette information, et la cause en est le doute.
Ma recherche ayant pour but de trouver des confirmations à cet article, elle m'a également permis de lire certaines parutions traitant des controverses autour de l'authenticité de ces pierres.
 
La polémique existante énonce la problématique consistant à distinguer les pierres relevant du canular de celles qui sont authentiques. La majorité des spécialistes et archéologues ont peu de doute sur la nature frauduleuse des pierres les plus extravagantes (montrant des dinosaures, des scènes chirurgicales ou des extraterrestres), mais admettent cependant qu'un petit nombre de pierres sont vraisemblablement d'authentiques artefacts précolombiens.
 
Quiqu'il en soit, je tiens à vous lais...


En france, cet évènement n'est pas possible car cela serait considéré comme de l'extorsion de fonds, mais dans de nombreux pays, les ayants droits s'offrent les services de sociétés anti-piratage afin de repérer en masse les adresses IP des internautes qui partagent des fichiers sur le réseau P2P (peer to peer).
 
Après avoir obtenu l'identité des pirates, les sociétés contactent tous les titutaires des comptes internet et les menacent de les envoyer devant les tribunaux s'ils ne payent pas une somme d'argent à l'amiable. Là où cela est diabolique, c'est que plupart décident de payer, peu importe qu'ils soient ou non coupables car en règle générale, cela revient plus cher de devoir se défendre en justice...
 
Une telle demande d'argent a atterri dans la boite aux lettres d'un ab...


Ce projet de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency - wiki) est directement lié à « TrapWire », qui est un énorme système d'espionnage et de surveillance globale qui utilise des caméras disposées partout, la reconnaissance faciale, et les données recueillies via les réseaux sociaux !

Si la DARPA à par le passé généreusement contribué à certaines technologies actuelles utilisées dans notre quotidien (internet, positionnement GPS...), elle s'est depuis de nombreuses années résolument orientée vers des équipements militaires et/ou liés à la défense, mais aussi à l'équipement militaire destiné à des opérations à but clairement guerriers. En ce qui concerne la partie défense, on peut légitimement se poser la question « à qui profite cette défense ? ». (Note : Merci à Folamour ...


De rares médias restent encore attentifs à la situation, pourtant tragique, qui se joue en ce moment au Japon, mais en France, nous sommes loin d'être à l'abri d'une catastrophe s'il faut en croire la multiplicité des « incidents » qui s'y sont déroulés ces derniers jours. Pas rassurant...
 
Le 30 octobre 2012 l'ASN (autorité de sureté nucléaire), a signé, sous la plume de Marie-Pierre Comets, Jean-Jacques Dumont, et Philippe Jamet, une série d'articles enjoignant fermement la FBFC (société franco-belge de Romans-sur-Isère de fabrication de combustibles nucléaires) de fournir avant le 30 novembre toutes les garanties afin que les « incidents » des 18, 26, et 27 septembre 2012 ne se reproduisent pas.
 
Incidents dont la presse ne s'est pas fait un large écho, le moins qu'on puisse d...