Son nom chimique : la pseudoéphédrine. Les chimistes reconnaîtront sans peine qu'il s'agit là d'une amphétamine substituée avec un groupement hydroxyle et un groupement méthyle. En clair, la substance active des « antirhumes » n'est autre qu'une énième amphétamine cachée.
 
Ces « petits médicaments » de confort, vous les trouverez sous le nom de Dolirhume (Sanofi), Rhinadvil (Pfizer), ou encore Sudafed (GSK). Il en existe encore une liste longue comme un bras de la Seine. Ce sont tous ces « petits trucs » que l'on prend lorsque l'on a le nez qui coule un peu. Oui mais une amphétamine, ça n'a rien d'anodin.
 
Or, lorsque la presse a diffusé la « nouvelle alerte du Centre Régional de Pharmacovigilance de Toulouse » sur le sujet, elle a omis de préciser ce petit détail pharmacologique...


Les forces de l'ordre peuvent-elles venir à bout des squatteurs de Notre-Dame-des-Landes ? Gendarmes et policiers nous affirment que c'est quasiment... impossible. La mission coûte, en tout cas, très cher : selon nos informations, déjà plus d'1 million d'euros pour les frais des seuls policiers.
 
Construction-démolition, évacuation-réoccupation... Les forces de l'ordre peuvent-elles reprendre le contrôle de Notre-Dame-des-Landes ? Premier obstacle : la taille du site. Le terrain de construction du projet d'aéroport du Grand Ouest est aussi vaste que... l'île d'Ouessant. Son coeur, la « Zone d'aménagement différé », rebaptisée « Zone à défendre » par les opposants, représente l'équivalent de 1.147 terrains de football ou quatre îles de Bréhat, ou encore six principautés de Monac...


Il y a quelques mois aux Etats-unis, et plus précisément en Louisiane, un effondrement géologique d'une zone appellée « Corne du Bayou ». Tout près de l'affaissement du sol qui s'est créé, se trouve un dôme de sel où sont stockés des déchets radioactifs et 1.5 millions de barils de butane liquide.
 
Si le gouffre continue de dévorer la terre, ce qui semble être le cas actuellement, il pourrait s'étendre jusqu'à ce lieu d'entreposage de matières toxiques, radioactives et hautement inflammables. Il suffirait d'une étincelle pour déclencher, selon des experts, l'équivalent de 100 bombes nucléaires similaires à celles utilisées sur Nagasaki ou Hiroshima.
 
Récemment, un « rot » s'est produit vers 11h30 le mardi 27 novembre, et lors de cet évènement, des arbres sont tombés et des débri...


Une éruption du volcan Plotsky Tolbachik a débuté le 27 novembre au Kamtchatka, et dans son dernier bulletin en date du 5 décembre 2012, le KVERT indique que l'éruption explosive du Tolbachinsky Dol continue.
 
Un cône de cendre est probablement en train de s'édifier sur la fracture sud apparue en 2012. Une colonne de gaz, de vapeur et de cendre monte à une altitude de 4 km. Le panache s'étire sur environ 5 km. Contrairement à hier soir, la lueur de l'éruption est parfaitement visible.
 
Une coulée de lave  provenant du volcan Ploski Tolbatchik en éruption au Kamtchatka (Extrême-Orient) a atteint la forêt, provoquant un incendie, a annoncé mardi le service de presse du parc naturel Volcans de Kamtchatka.
 
« Deux coulées de laves dévalent les pentes du volcan. Une d'elle, large d'un kil...


Il semblerait bien que les Grecs passent à la vitesse supérieure pour contrer les trop nombreux actes violents de racisme perpétrés par les membres du parti Aube dorée. Pour le moment les informations manquent, mais il y a fort à parier que des opérations « coup de poing » de ce genre vont être amenées à se répeter...

Un nouvel attentat a secoué la Grèce en crise. Une bombe a explosé dans la nuit de lundi à mardi 4 décembre, sans faire de victimes, devant une permanence du parti néonazi grec Aube Dorée, à Athènes. L'explosion a causé des dégâts matériels sur la façade de l'immeuble situé dans la zone industrielle d'Aspropyrgos, dans la banlieue ouest de la capitale grecque, et a fait éclater les vitres des bâtiments autour. Les bureaux étaient inoccupés au moment de l'explosion.
 
De n...