Bien que ce soit un sujet aussi délicat qu’effrayant, l’éventualité qu’éclate une guerre civile en France est non seulement devenue réelle, mais les probabilités qu’un tel évènement se produise ne cessent de croitre à chaque nouveau drame estampillé - à tort ou raison - de terrorisme islamiste par les porte-parole officiels.

Les attentats terroristes - ou présentés comme tels - se succèdent sur notre sol, depuis une attaque à Joué-lès-Tours fin 2014, suivis de ceux contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, trois militaires agressés au couteau à Nice, en avril 2015, un soldat attaqué et blessé à l’aéroport d’Orly et une femme de 32 ans assassinée dans une église de Villejuif, un attentat en Isère en juin 2015, l’attentat du train Thalys en août 2015, une série de sept attaques à Paris et ...


Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'attentat de Nice, et qui fait suite à une publication précédente mentionnant que l'état demande la destruction des vidéos du drame à la mairie, demande que la ville de Nice a refusée. En effet, la cheffe du Centre de Supervision Urbain (CSU) de Nice affirme avoir subi des pressions de la part du ministère de l'Intérieur qui lui aurait ordonné d'indiquer la présence des policiers nationaux sur deux points du dispositif de sécurité, policiers qui n'apparaissent... nulle part à l’écran...

Cet évènement survient alors qu'une polémique oppose depuis plusieurs jours Christian Estrosi, président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et maire adjoint de Nice, à Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, sur le nombre de fonctionnaires de po...



Parce que être en mesure d'anticiper reste le must en toutes circonstances, et au vu de la situation actuelle qui risque de fortement dégénérer étant donné les choix pitoyables et la rhétorique guerrière qu'ont adopté les pantins qui nous gouvernent, savoir adopter le bon comportement dans une situation de menace terroriste ou assimilée peut faire la différence entre la vie et la mort.

C'est une nouvelle fois un article qui provient de l'excellent blog de Pierre Templar - un professionnel de la survie - que je partage avec vous, et à une époque ou les risques importants se multiplient et se diversifient (catastrophe naturelle, effondrement systémique ou financier, recrudescence d'attentats terroristes), je ne saurais que trop vous recommander de vous attarder sur les nombreux articles ...


C'est acté, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (cnil) s'est enfin rendue compte du caractère hautement intrusif et bavard du dernier système d'exploitation de Microsoft, le très controversé Windows 10, et dans son élan, a décidé de mettre Microsoft en demeure de cesser ces pratiques.

Bien qu'il ne faille pas s'attendre à de grands changements pour le moment, c'est une nouvelle intéressante puisqu'elle est officialisée par l'Autorité française de contrôle en matière de protection des données personnelles qui devrait contraindre Microsoft à revoir sa copie concernant sa stratégie du « One Windows ».

Bien que l'amende infligée en cas de non respect soit ridicule puisqu'elle s'élève à 150.000 euros, la société à la « fenêtre » va être à terme amenée à choisir entre fi...


Maladresse de la part du gouvernement ou intention délibérée de leur part de supprimer toute pièce à conviction qui lui serait potentiellement nuisible, on peut se poser la question...

Il n'est pas question ici de la suppression des preuves, puisque la Justice en a évidemment fait une copie de sauvegarde, mais demander la suppression d'environs 24 heures de vidéos qui ont enregistrées le drame de la soirée du 14 juillet à Nice peut sembler pour le moins curieux. L'état voudrait alimenter les thèses complotistes qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Cela a-t-il un rapport avec la récente polémique entre Bernard Cazeneuve et Christian Estrosi à propos du dispositif de sécurité inexistant ce fameux soir ? En effet, le dispositif policier en place à Nice a été pointé du doigt par le quoti...