Un fait étrange... Aux Etats-Unis ou en Russie, le patriotisme est une valeur réellement importante, un mode de vie et de pensée même. En France, patriotisme est perçu comme nationalisme et donc comme racisme, cherchez l'erreur... Bref, les ultra-patriotes inquiètent au pays de l'oncle Sam, ils risquent un jour de s'attaquer aux traitres de Washington qui ne méritent pas vraiment mieux !
par Benji - Les moutons enragés

 
Rien ne semble pouvoir arrêter la montée en puissance des milices extrémistes antigouvernementales. Racistes, surarmées, elles menaceraient la sécurité intérieure américaine.
 
Ils n'ont jamais été aussi nombreux. Une récente étude du Southern Poverty Law Center (SPLC), une association américaine de défense des droits, a comptabilisé 1360 groupes extrémistes ultraconser...


Leonidas Chrysanthopoulos a démissionné de son poste de diplomate au minisère des affaires étrangères Grec. Il a été ambassadeur d'Athènes en Pologne, en Albanie et au Canada, et, enfin, le directeur général des affaires européennes au sein du ministère. Aujourd'hui, il ne mache pas ses mots sur la nature réelle de l'UE.
 
Ce n'est pas un complotiste qui s'exprime ainsi. Jeune officier fraichement émoulu à la fin des années 1970, Leonidas Chrysanthopoulos a contribué à l'époque au processus d'adhésion de Grèce à la CEE, l'ancêtre de l'UE. A l'époque, la Grèce sortait de 9 ans de dictature et la CEE paraissait être le couronnement de son retour à la démocratie.

Des lois inconstitutionelles
 
Aujourd'hui, le diplomate, qui connait les relations UE-Grèce de l'interieur tient un to...


Les tensions sont montées d'un cran vendredi sur la péninsule coréenne après les nouvelles sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU contre le régime nord-coréen, Pyongyang annonçant la rupture des accords de non-agression avec le sud.
 
Le régime nord-coréen est coutumier des annonces agressives à l'encontre de la Corée du Sud et des États-Unis, mais il a musclé sa rhétorique belliqueuse ces derniers jours à l'approche du vote à l'ONU et de manoeuvres militaires conjointes entre Washington et Séoul. Pyongyang a notamment menacé de dénoncer l'accord d'armistice mettant fin à la guerre de Corée en 1953, brandi le spectre d'une « guerre thermonucléaire » et averti les États-Unis qu'ils s'exposaient à une « frappe nucléaire préventive ».
 
La Corée du Nord « abroge tous le...


Mises en « quarantaine » dans le courant de l'été suite à des tentatives d'attaques, les inscriptions avaient été volontairement bloquées de ma part pour empêcher l'utilisation d'une possible faille par des scripts malveillants. Un nouveau job m'a par la suite privé du temps nécessaire à la correction de cet inconvénient, mais suite à plusieurs demandes de personnes interessées, les inscriptions sont depuis hier soir de nouveau en fonction.
 
Je m'occuperai dans les jours qui viennent d'ajouter de nouvelles fonctionnalités, comme par exemple l'avertissement par e-mail quand une personne répond à un commentaire... Si vous relevez le moindre bug, n'hésitez pas à m'en faire part.
 
Merci de votre patience :-)
 
Le veilleur


L'anti-américanisme, l'un des fils rouges des quatorze années de la présidence d'Hugo Chavez ne s'éteindra pas avec lui. L'expulsion « sous 24 heures » d'un attaché d'ambassade américain, David Delmonaco, a été annoncée mardi 5 mars, quelques heures avant l'annonce officielle de la mort d'« el presidente ». Lors d'une longue intervention télévisée, Nicolas Maduro, le chef de l'Etat vénézuélien par intérim, a justifié cette mesure en accusant le diplomate américain d'avoir « proposé des plans de déstabilisation » à des militaires.
 
Pire, il a affirmé n'avoir « aucun doute » sur le fait que le cancer d'Hugo Chavez, diagnostiqué en 2011 avait été provoqué par « les ennemis historiques de notre patrie », autrement dit les USA. Dressant un parallèle avec la mort de Yasser Arafa...