Les soupçons du Venezuela se portent sur « les ennemis à l'étanger » de l'ancien président... Quelle surprise !
 
Le Venezuela va ouvrir une enquête sur le cancer de son défunt président Hugo Chavez soupçonné d'avoir été provoqué par un empoisonnement orchestré par ses ennemis à l'étranger, a annoncé le gouvernement ce mardi.
 
Hugo Chavez, président du Venezuela pendant quatorze ans et chef de file de la gauche anticapitaliste latino-américaine, est mort le 5 mars après des mois de lutte contre un cancer dans la région pelvienne, diagnostiqué mi-2011.
 
Théorie du complot
 
Le soupçon d'un empoisonnement, régulièrement soulevé par le camp chaviste, fait l'objet de railleries dans l'opposition. Elle l'assimile aux théories du complot, qui, dit-elle, ont fleuri sous Chavez pour alimenter...


Les Américains forment une milice syrienne anti-gouvernementale en Jordanie, selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel publié dimanche, citant des sources des participants et des organisateurs de cette armée illégale.

Par cette action, les gouvernements américain et Jordanien sont hors-la-loi au vu du droit international. Sans surprise, la CPI ou le TPI n'ouvriront aucune enquête. Barack Obama s'avère un homme extrêmement dangereux pour la paix mondiale qui, derrière son soft-power, est plus nocif que les Bush associés.
 
Der Spiegel a affirmé que ces Américains sur le sol jordanien ne travaillaient pas avec des sociétés privées mais bien avec l'armée américaine, puisqu'ils portaient des uniformes. La formation serait axée sur l'utilisation des armes antichars. Quelque 200 hommes ont...


La multinationale américaine Monsanto menace de poursuivre en justice l'Autorité européenne de sécurité des aliments pour avoir publié les données utilisées pour rendre un avis favorable à l'autorisation de commercialisation de son maïs OGM NK603.
 
L'eurodéputée libérale Corinne Lepage, ancienne ministre de l'écologie, a dénoncé la volonté de Monsanto de « maintenir l'omerta sur les données brutes des OGM ».

« Cette transparence sur les données brutes est non seulement légitime mais également tout à fait légale, puisque [une loi européenne] exclut de la confidentialité les études touchant à l'impact sur la santé et l'environnement des OGM », a-t-elle souligné. « Cette volonté de transparence de la part de l'EFSA va dans la bonne direction et j'encourage l'EFSA et l'Europe à e...


Un peu partout dans le monde, des voix s'élèvent pour dénoncer le mythe du gaz de schiste. Outre la bulle spéculative qu'elle est en train de produire, cette escroquerie ne sera pas sans lourdes conséquences pour les États-Unis. En effet, l'Administration Obama s'est auto-persuadée que le pays se dirigeait vers une indépendance énergétique durable.
 
Il n'y a pas de débat sur le gaz de schiste ; s'agit-il d'un miracle de la technologie US, comme nous le crient sur tous les toits les médias anglo-saxons, ce qui relèverait d'un exploit prométhéen, ou bien d'une vulgaire bulle spéculative gonflée par les tenants de la gouvernance financière, thèse défendue par le centre de réflexion géostratégique DeDefensa.org, qui a son siège à Bruxelles ? [1]
 
Or ce débat a tout lieu d'être, puis...


Un quotidien officiel nord-coréen s'insurge contre les sanctions votées par l'ONU et dénonce les manigances américaines. Pour lui, pas d'ambiguité, la guerre est déclarée !
 
Il y a quelques jours, les Etats-Unis, dénonçant notre essai nucléaire d'autodéfense (du 12 février dernier) ont concocté une nouvelle résolution portant sur des sanctions au Conseil de Sécurité des Nations unies. Manipulant ce dernier comme leur marionnette, les Etats-Unis ont inventé la deuxième résolution de ce type cette année, la cinquième en huit ans.
 
La nouvelle résolution du Conseil de sécurité, sous la férule de Washington, trahit sa nature scélérate en présentant la mise en oeuvre de sanctions contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) comme un devoir, internationalisant cette mesure p...